Alors que les activités économiques ont presque atteint les niveaux d’avant la COVID-19 en 2021, la plupart des 20 principales banques de l’APAC ont enregistré une croissance substantielle de leur flux de revenus.

Le chiffre d’affaires global a bondi de 11,4% pour atteindre 1,5 billion de dollars américains, révèle GlobalData, une société leader de données et d’analyse.

La Chine continue de dominer la liste des 20 premières banques APAC en termes de revenus avec 13 institutions bancaires, suivie du Japon (3), de la Corée du Sud (3) et de l’Inde (1).

PR15791-01.png

Il y avait 14 banques, qui ont enregistré une croissance à deux chiffres de leurs revenus, dont 12 en provenance de Chine. Les plus performants ont été la Postal Savings Bank of China (PSBC), la China Merchants Bank (CMB) et la China Construction Bank (CCB), qui ont enregistré une croissance de plus de 15 %.

La croissance impressionnante de PSBC s’explique par une croissance de 8,5 % des revenus d’intérêts, une augmentation de 29,4% des revenus de commissions et une augmentation de 45% des gains nets sur les titres de placement.

La CMB et la CCB ont également enregistré une croissance de leurs revenus d’intérêts, de leurs revenus d’honoraires et de commissions, de leur gain net de négociation et de leur gain net provenant des titres de placement.

Parth Vala, analyste des profils d’entreprises chez GlobalData, commente : « Au cours de l’année écoulée, l’encours des prêts du secteur bancaire chinois aux micro et petites entreprises a augmenté de 17%, passant de 42 700 milliards de yuans à 50 000 milliards de yuans.

Les actifs des grandes banques commerciales ont augmenté d’environ 8% par an. Un portefeuille de prêts en croissance ainsi qu’une qualité d’actifs stable (NPL de 1,7%) ont permis au secteur d’enregistrer un bénéfice net de 2,2 billions de yuans, reflétant une augmentation annuelle de 12,6%.

Les entreprises les plus performantes non chinoises qui ont enregistré une croissance à deux chiffres sont Mizuho Financial et KB Financial. Les revenus de Mizuho Financial ont augmenté de 13,2% grâce à une augmentation de 23,2% des revenus d’intérêts et à une croissance de 162% des revenus de négociation.

La croissance des revenus de KB Financial a été tirée par une augmentation de 5% de ses revenus d’intérêts en raison d’une croissance d’environ 8% de son portefeuille de prêts. Cela a été encore renforcé par une croissance de 22,5% des revenus nets de commissions, qui a été principalement tirée par les frais de carte de crédit en raison de la croissance de la consommation.

La hausse des revenus de courtage et l’amélioration des activités de banque d’investissement compte tenu du niveau record du marché boursier ont également stimulé la croissance des revenus de la banque.

D’autre part, Hana Financial a enregistré une baisse de 11,3% de ses revenus, qui était principalement due à la baisse des revenus des activités autres que d’intérêts, y compris la perte nette sur les instruments financiers désignés comme mesurés au FVTPL, la baisse de 70% du gain net sur les instruments évalués au FVOCI, perte sur les actifs dérivés utilisés à des fins de couverture et baisse de 87% du gain sur les opérations en devises.

L’analyste de GlobalData a conclut que « 2022 a apporté ses propres nouveaux défis avec un paysage géopolitique en évolution rapide, des contraintes croissantes sur la chaîne d’approvisionnement, une hausse des prix de l’énergie et un verrouillage strict en Chine. Avec ces vents contraires, les principales banques de l’APAC auront probablement du mal à maintenir la reprise qu’elles ont réalisée en 2021 ».