Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a critiqué les Etats-Unis pour avoir modifié la formulation concernant Taiwan sur le site Internet de leur Département d’Etat, car elle n’affirme plus noir sur blanc que Washington « ne soutient pas l’indépendance » de l’île.

PÉKIN DÉNONCE UNE MANŒUVRE POLITIQUE

Selon lui, ce changement « enlève son sens au principe d’une seule Chine et se retournera contre eux ». Le porte-parole, Zhao Lijian, a réagit à la récente mise à jour de la fiche d’information sur Taiwan affichée sur le site du Département d’Etat américain.

Zhao Lijian, porte parole du Ministère des Affaires étrangères

Le gouvernement américain a supprimé la formulation à la fois sur le fait de ne pas soutenir l’indépendance de Taiwan et sur la reconnaissance de la position de la Chine selon laquelle Taiwan fait partie de la Chine.

« Il n’y a qu’une Chine dans le monde, et Taiwan est une partie inaliénable du territoire de la Chine, avec le Gouvernement de la République populaire de Chine comme seul gouvernement légal de la Chine », a déclaré Zhao Lijian lors d’un point presse.

Ce dernier a indiqué que ces faits sont le consensus de la communauté internationale et sont des normes universellement reconnues régissant les relations internationales.

« Les Etats-Unis ont pris des engagements solennels sur la question de Taiwan et le principe d’une seule Chine dans les trois communiqués conjoints sino-américains », a souligné le porte-parole de la diplomatie chinoise, ajoutant que le changement de formulation sur Taiwan est « un acte de manipulation politique et une tentative de changer le statu quo dans le détroit de Taiwan, qui se retournera contre eux et les Etats-Unis s’y brûleront les doigts ».

Ce dernier a exhorté les Etats-Unis à respecter le principe d’une seule Chine et les stipulations des trois communiqués conjoints sino-américains, ainsi que les engagements politiques qu’ils ont pris à l’égard de la Chine sur la question de Taiwan.

WASHINGTON MINIMISE

Le porte-parole du département d’État américain, Ned Price, a expliqué lors d’un point presse que « les Etats-Unis ont assuré mardi que leur politique à l’égard de Taïwan n’avait pas changé ».

« Il n’y a pas de changement à notre politique. Nous n’avons fait que mettre à jour une fiche technique, c’est quelque chose que nous faisons régulièrement au sujet de toutes nos relations à travers le monde », a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

Ce dernier a appelé la Chine « à faire preuve de responsabilité et à ne pas créer des prétextes pour accroître la pression sur Taïwan », a-t-il ajouté devant la presse.

La fiche technique du site du département d’Etat américain a été récemment actualisée. Elle confirme que les Etats-Unis suivent de longue date la politique d’une « Chine unique », fondée notamment sur les communiqués conjoints américano-chinois qui remontent à l’époque où Washington a noué des relations diplomatiques officielles avec la Chine communiste au détriment de Taïwan.

Cependant, l’ancienne version de cette fiche reprenait explicitement des passages du communiqué commun de 1979, dans lequel les Américains prenaient acte de la position de Pékin considérant que Taïwan fait partie de la Chine et affirmant que les Etats-Unis « ne soutiennent pas l’indépendance » de l’île.

Washington reconnaît diplomatiquement depuis 1979 Pékin et non plus Taipei, mais le soutien américain à Taïwan n’a jamais cessé. Les Etats-Unis, qui saluent volontiers la « démocratie » taïwanaise en l’opposant à ce qu’ils jugent être une « autocratie » chinoise, demeurent le plus important partenaire et fournisseur d’armes de Taïwan.