mardi, juillet 16

La Chine en alerte canicule et fortes pluies

En 2023, Pékin avait battu un record absolu de chaleur en juin avec 41,1°C, sa journée la plus chaude pour ce mois depuis le début des relevés météorologiques en 1961. La ville avait alors été placée en alerte rouge.

Une alerte pour forte chaleur est en vigueur depuis le 11 juin en Chine sur une large partie nord du pays, dont la capitale Pékin où les températures ont dépassé localement les 40°C. Des températures élevées en Chine ne sont pas inhabituelles à l’approche de l’été, en particulier dans l’ouest aride et le sud du pays.

Mais la Chine fait face ces derniers mois à des conditions météorologiques extrêmes et à des températures localement inhabituelles, exacerbées par le changement climatique selon des scientifiques.

Alerte orange

Le Centre météorologique national de la Chine a continué d’émettre le 12 juin soir une alerte orange aux températures élevées en raison de la chaleur étouffante que connaissent plusieurs régions du pays.

Au cours de la journée du 13 juin, certaines parties du Shaanxi, du Shanxi, de Beijing, de Tianjin, du Hebei, du Shandong, du Henan, du Jiangsu, de l’Anhui, du Hubei, de Mongolie intérieure, du Xinjiang, du Guangdong, du Guangxi et de Hainan devraient enregistrer des températures allant jusqu’à 35 degrés Celsius, selon le centre.

D’après le centre, les températures maximales atteindront 37 à 39 degrés Celsius dans certaines parties du Shaanxi, du Shanxi, du Hebei, de Beijing, de Tianjin, du Shandong, du Henan, de l’Anhui, du Jiangsu et du Hubei. Certaines zones pourraient connaître des températures caniculaires entre 40 et 42 degrés, selon l’agence de presse, Xinhua.

« Les activités de plein air doivent être évitées lors des températures élevées, et des mesures de précaution doivent être prises pour protéger les groupes vulnérables tels que les enfants et les personnes âgées » a indiqué le centre.

La Chine dispose d’un système d’alerte météorologique à trois niveaux pour les températures élevées, le rouge représentant l’alerte la plus sévère, suivi de l’orange et du jaune.

Fortes températures

A Pékin, une alerte orange pour forte chaleur a été émise jusqu’au 13 juin. Selon les médias locaux, la plus haute température relevée le 11 juin dans la capitale chinoise a été de 40,3°C, dans la grande banlieue ouest à 50 kilomètres du centre-ville.

En 2023, Pékin avait battu un record absolu de chaleur en juin avec 41,1°C, sa plus chaude journée pour ce mois depuis le début des relevés météorologiques en 1961. La ville avait alors été placée en alerte rouge.

La forte chaleur actuelle devrait persister jusqu’au 14 juin dans le nord et l’est de la Chine, selon les services météorologiques. La métropole portuaire de Tianjin (nord), proche de Pékin, ainsi que les provinces du Hebei (nord) et du Shandong (est) sont notamment concernées.

Dans ces provinces, une vingtaine de stations météo ont enregistré des records de températures pour un début juin, a rapporté la radio nationale CNR.

Au Shandong, une alerte rouge est toujours en vigueur, en raison de températures pouvant atteindre 42°C, ont averti les services météorologiques. Dans le Hebei, province frontalière de Pékin, le mercure a atteint 42,9°C dans l’après-midi du 11 juin.

A l’autre bout de la Chine, de fortes précipitations sont attendues dans le sud de la Chine, notamment dans la région montagneuse du Guizhou et dans le Yunnan, jusqu’à 70 millimètres de pluie y sont attendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *