samedi, février 17

Étiquette : esclavage sexuelle

Histoire, SOCIETE

Les « femmes de réconfort » ne sont pas oubliées ce 8 mars

En cette Journée Internationale de la Femme,  les "femmes de réconfort" sont des esclaves sexuelles enfermées dans des "maisons de réconfort", euphémisme utilisé pour parler des bordels militaires de campagne (BMC) de l’armée impériale du Japon. Comme l'ont expliqué la cinéaste Byun Young-Joo et la chercheuse Hélène Cixous, les premiers BMC apparaissent au début des années 1930 lorsque l’armée japonaise conquiert le Nord-est de la Chine, après les évènements de Manchourie en septembre 1931. Shanghai a abrité l'une des premières "maisons de réconfort" japonaises en 1932. par la suite, des établissements de ce type ouvrent leurs portes dans toute la Chine, lors du déclenchement de la guerre sino-japonaise en 1937. "Bien qu’on ignore toujours le nombre exact d’établissements dans...