Le milliardaire Zhou Hongyi s’empare d’une part du marché national des prêts en ligne, dominé par Ant Financial de Jack Ma et l’unité financière de Tencent.

Ce dernier a bâti sa fortune sur 360 Group, plus connu sous le nom de Qihoo pour son logiciel anti-virus, avant de répertorier sa branche financière en 2018. Il détient 76% des droits de vote dans 360 Finance, selon les documents. Il vaut 3,7 milliards de dollars (3,33 mds €), selon les données compilées par Bloomberg.

360 Finance Inc. est une plate-forme de prêt en ligne – prévoit d’utiliser une société du groupe détenant une participation de 30% dans une banque de Tianjin pour accéder à un financement moins cher et attirer les petites entreprises et les particuliers loin de leurs concurrents avec des prêts à moindre coût.

La Kincheng Bank de Tianjin Co., qui n’appartient pas à l’État, est désormais le troisième prêteur chinois à compter une société Internet comme son principal actionnaire après MYbank soutenu par Ant et WeBank soutenu par Tencent.

360 Finance s’inspire des deux géants d’Internet, qui ont accaparé le marché des prêts numériques en Chine en canalisant 5 billions de yuans (675 milliards d’euros) de crédit bancaire à des centaines de millions d’utilisateurs en ligne.

Leur avance assure une lutte difficile pour la plateforme cotée au Nasdaq de Zhou. Mais le magnat espère reproduire son succès en venant de derrière et en construisant une entreprise rentable, sinon leader sur le marché, de logiciels de cybersécurité avec 360 Group.

« 360 utilisera son propre trafic, ses utilisateurs, ses mégadonnées et sa chaîne d’approvisionnement pour aider la banque à développer ses activités », a déclaré Liu Wei, vice-président directeur du groupe 360, dans une interview.

L’entreprise a accumulé des utilisateurs de bonne qualité, mais ne les a pas convertis en clients de prêt en raison des fluctuations des taux d’intérêt et d’autres coûts, a-t-il déclaré. 360 Security Technology Inc., une société affiliée, a augmenté de 1,7% à 19,4 yuans à Shanghai, son plus haut niveau en sept semaines.

La plateforme a travaillé avec plus de 100 institutions financières et a aidé les banques à émettre 20 milliards de yuans (2,6 mds €) de prêts en 2019. Il a octroyé des crédits à plus de 26 millions de personnes fin mars, soit 63% de plus qu’un an plus tôt.

De son côté, la société 360 ​​Finance continuera à travailler avec d’autres prêteurs. D’ailleurs, le partenariat avec Kincheng lui permettra d’offrir des taux d’intérêt inférieurs à 18%, soit 6 points de pourcentage de moins que ce que les prêteurs offrent généralement lorsqu’ils travaillent avec la plateforme, a expliqué à l’agence Bloomberg, Liu Wei.

Les 18 plus grandes banques dy pays accordent actuellement des prêts aux petites entreprises à un taux de 4,94% en moyenne, mais les prêteurs en ligne traitent fréquemment avec des clients ne disposant pas des garanties pour accéder à ces prêts.

La société Kincheng faisait partie du premier lot de banques non publiques approuvées en Chine, avec MYbank et WeBank, mais ses actifs et ses bénéfices ont chutés par rapport aux deux prêteurs en ligne.