Selon une enquête de l’agence de presse britannique Reuters, la Chine aurait fait pression sur Amazon pour que les livres signés Xi Jinping ne soient plus notés ni commentés sur sa plateforme locale.

Le gouvernement chinois aurait imposé à Amazon de supprimer son système de notation et de commentaires pour les livres émanant des autorités chinoises, selon une enquête de Reuters.

Cette décision est intervenue en 2020, a indiqué l’agence de presse, après une mauvaise note attribuée au livre du président chinois Xi Jinping, La Gouvernance de la Chine, paru en 2014.

« Je pense que le problème était tout ce qui est en dessous de cinq étoiles », la note maximale dans le système d’Amazon, a expliqué un proche du dossier à Reuters.

Désormais, les livres signés Xi Jinping ou publiés par les autorités chinoises ne sont plus notés ni commentés sur la version chinoise d’Amazon. Cette décision va à l’encontre des principes du géant américain, dont le système de vente est basé en partie sur ce système de notation et d’influence.

Dans un document interne révélé par Reuters, Amazon pointe les « problèmes fondamentaux » que font peser les pressions chinoises. « Le contrôle idéologique et la propagande sont le cœur des outils du Parti communiste pour atteindre et maintenir son succès », peut-on lire. Mais les auteurs de la note ont souligné que « nous ne portons pas de jugement sur la question de savoir si c’est bon ou mauvais ».

Interrogée par Reuters, Amazon a simplement déclaré qu’elle « se conformait à toutes les lois et réglementations applicables » dans les pays où elle opérait, y compris en Chine. Selon des documents internes, à la fin de 2017, la Chine était devenue le plus grand marché international pour Kindle, la liseuse d’Amazon, « représentant […] plus de 40% du volume de nos ventes mondiales d’appareils ».