vendredi, juin 14

Boom d’enregistrement des mariages dans certains villes de Chine

Les bureaux d’enregistrement des mariages de plusieurs régions de Chine ont été très occupés le 20 mai. Cette journée est devenue populaire auprès des couples depuis une dizaine d’année, car la prononciation du nombre « 520 » sonne comme « Je t’aime » en chinois, faisant de cette journée une « nouvelle Saint-Valentin ».

Plusieurs bureaux d’enregistrement des mariages à travers le pays étaient complets à l’avance les 20 t 21 mai. Ils ont annoncé qu’ils mettraient en place des mesures, telles que des heures supplémentaires et une augmentation du personnel pour assurer la fluidité des services.

Certaines autorités locales des affaires civiles ont également intégré la culture traditionnelle chinoise dans les services d’enregistrement des mariages, afin d’attirer davantage de jeunes, selon le CIIE.

À Guangzhou, dans la province du Guangdong, une cérémonie de mariage sur l’eau a été organisée sur le thème de la culture de la dynastie des Song (960-1279). Elle a eu lieu le 18 mai avec la participation de 10 couples et plus de 10 000 personnes, selon les autorités du Guangdong.

À Nanjing, dans la province du Jiangsu, une autre cérémonie de mariage traditionnel chinois a eu lieu le 19 mai avec 52 couples qui portaient des vêtements traditionnels, échangeaient des arcs, et mettaient en avant les coutumes traditionnelles.

Le département des affaires civiles de Qinhuai a également proposé des services gratuits aux couples qui souhaitaient faire l’expérience d’un mariage traditionnel chinois en s’habillant avec des vêtements et des accessoires traditionnels.

Le Bureau des affaires civiles de Suzhou a indiqué au Global Times qu’une série d’activités avaient été menées dans la ville pour promouvoir une société plus favorable au mariage. Ils ont établi différents types de centres d’enregistrement des mariages, dont un présentant un style de jardin classique.

Ils ont également développé une zone de regroupement de l’industrie du mariage, lançant des itinéraires spéciaux pour le tourisme de mariage, tels que des visites de mariage en métro, des visites du patrimoine culturel et des visites scéniques de tourisme culturel.

Rien qu’à Beijing, le nombre de rendez-vous pour l’enregistrement de mariages avait atteint plus de 3000 le 21 mai, a rapporté le Beijing Daily.

« Les gouvernements locaux ont mis en œuvre une série de politiques visant à réduire le coût du mariage, de l’accouchement, de la parentalité et de l’éducation afin de promouvoir le mariage et d’augmenter le taux de fécondité », a souligné Jiang Quanbao, professeur à l’Institut d’études sur la population et le développement de l’Université Jiaotong de Xi’an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *