mercredi, avril 17

Chine impériale

Retrouvez l’histoire de la Chine impériale, de l’antiquité à la dernière dynastie de Chine

La commémoration annuelle d’un ancêtre légendaire chinois marque la bénédiction de la nation
Business News, Chine impériale, CULTURE, Histoire

La commémoration annuelle d’un ancêtre légendaire chinois marque la bénédiction de la nation

ZHENGZHOU, Chine--(BUSINESS WIRE)--La cérémonie de commémoration de l’ancêtre Huangdi dans son lieu d’origine s’est tenue dans la ville natale de Huangdi le 11 avril. La célébration a lieu chaque année le troisième jour du troisième mois du calendrier lunaire chinois dans Xinzheng City, Zhengzhou, dans la province centrale du Henan. Cette année est appelée l’année Jiachen (2024). Sous le thème « Paix, concorde et harmonie avec la même racine, le même ancêtre et la même origine », la cérémonie a été parrainée conjointement par le gouvernement populaire de la province du Henan, le comité du Henan de la Conférence consultative politique du peuple chinois, le bureau des affaires taïwanaises du Conseil d’État, la Fédération nationale des Chinois de retour de l’étranger, la Fédération nationa...
Le visage d’un empereur de la dynastie Zhou reconstruit grâce à son ADN
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Le visage d’un empereur de la dynastie Zhou reconstruit grâce à son ADN

L'empereur Wu (543-578 après notre ère) de la dynastie des Zhou du Nord (557-581) a régné sur une partie de la Chine du nord-ouest. 1500 ans plus tard, l'analyse de ses restes squelettiques, et notamment des informations génétiques renfermées dans son ADN, ont permis aux scientifiques de présager à quoi ressemblait son visage. Dans leur étude, les chercheurs indiquent que Wu était un empereur influent, qui construisit une armée forte en réformant "le système des troupes régionales", il "pacifia les Turcs" et "unifia la partie nord du pays" après vaincu la dynastie rivale des Qi du Nord, selon eux. Ils ont également pu découvrir la cause probable de sa mort à l'âge de 36 ans. Un sujet encore en débat au sein de la communauté académique. L'analyse génétique et notamment ses résultats o...
Cérémonie commémorative en l’honneur de l’ancêtre Huang Di dans sa terre natale au cours de l’année Jiachen : Prier pour la prospérité de la Chine et perpétuer la civilisation millénaire
Business News, Chine impériale, CULTURE

Cérémonie commémorative en l’honneur de l’ancêtre Huang Di dans sa terre natale au cours de l’année Jiachen : Prier pour la prospérité de la Chine et perpétuer la civilisation millénaire

BEIJING--(BUSINESS WIRE)--La cérémonie commémorative en l'honneur de l'ancêtre Huang Di dans sa terre natale durant l'année Jiachen (2024) se tiendra à Xinzheng, Zhengzhou, province du Henan, en Chine centrale, le 11 avril, comme annoncé par le comité d'organisation lors d'une conférence de presse à Beijing le 30 mars. Cette année marque le 75ᵉ anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et le 5ième anniversaire de la stratégie nationale pour la protection écologique et le développement du bassin du fleuve Jaune. L'événement devrait jouer un grand rôle dans la promotion de la culture traditionnelle chinoise, renforcer la cohésion des Chinois tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, et favoriser la modernisation du Henan. Lire aussi : Qin, première dynastie im...
Le patrimoine de la période des Printemps et Automnes
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Le patrimoine de la période des Printemps et Automnes

La « période des Printemps et Automnes » désigne la première moitié de la dynastie des Zhou de l’Est et la « période des Royaumes combattants » concerne la seconde moitié. De grands changements ont eu lieu durant cette période des Printemps et Automnes. En effet, la production se développe à un rythme sans précédent. La population commence à maîtriser les connaissances pour surmonter la nature, avec de grandes réalisations culturelles et scientifiques. En 770 av. J.-C., le roi Ping transfère la capitale des Zhou à Luoyi, marquant ainsi le début de la période des Printemps et Automnes. Après le transfert, le pouvoir de la famille impériale diminue considérablement, et les tribus aux frontières en profitent pour effectuer des incursions répétées dans les plaines centrales, des seigneur...
Site  d’Anyang, au cœur des vestiges la dynastie Shang
Chine impériale, CULTURE, Histoire, Patrimoine UNESCO

Site d’Anyang, au cœur des vestiges la dynastie Shang

Anyang est une ville historique et archéologique très riche, elle abrite le site archéologique de Yin Xu, situé au bord de la rivière Huan, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Yin Xu est le premier site d’une capitale impériale, où le vingtième roi de la dynastie Shang, Pan Geng, a transféré sa capitale de Yan à Yin (la zone autour du village de Xiaotun dans l’actuelle ville de Anyang) aux environs de l’an 1300 av. J.-C. et a établi une capitale stable et durable. Yin Xu a aussi été le premier site à posséder les éléments de la civilisation chinoise, dont plus de 80 fondations en terre damée présentant les vestiges de structures en bois, des autels et des sanctuaires ancestraux à l’intérieur d’une tranchée défensive qui servait également de système de contrôle des inondations. ...
Découverte de grenades en pierre de la dynastie Ming près de la Grande Muraille
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Découverte de grenades en pierre de la dynastie Ming près de la Grande Muraille

59 grenades en pierre de la dynastie Ming ont été découvertes dans la partie ouest de la Grande Muraille de Chine de Badaling. C'est la première que les archéologues ont trouvés un entrepôt d'armes de ce type est mis à jour. Un découverte inédite Les archéologues ont trouvés de vieilles grenades en pierre dans les ruines d'un bâtiment situé dans la partie ouest de la Grande Muraille de Badaling, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, Ce type de grenade était utilisé comme arme par les gardiens de la muraille. Pour la première, les archéologues ont trouvés un entrepôt d'armes de ce type est mis à jour, selon les archéologues. "C'est la première fois qu'un tel entrepôt d'armes est découvert le long de la Grande Muraille, ce qui change nos perceptions antérieures", a déclaré ...
Roi Ping, treizième roi de la dynastie Zhou
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Roi Ping, treizième roi de la dynastie Zhou

Le roi Ping de Zhou (周平王: Zhōu Píng Wáng) est décédé le 16 avril 720 avant notre ère. Il avait comme nom personnel Ji Yijiu et était le treizième roi de la dynastie Zhou et le premier de la dynastie Zhou orientale. Il accéda au trône lors que son père fut assassiné par les Barbares qui mirent à sac la capitale Hao (鎬) en -771. Après avoir fui les troubles à Hao, il fut escorté par le duc de Qin jusqu'à Luoyi où il installa sa nouvelle capitale. Puis avec l'assistance de ses alliés, il reprit le pouvoir sur le royaume Zhou, qu'il régna jusqu'en -720. Lire aussi : La dynastie chinoise des Zhou Reconnaissant de l’aide de ses alliés, il leur légua à eux et à leur postérité de nombreux fiefs. Il céda notamment un important territoire à Qin qui avait été le feudataire le plus impliqué ...
Une statue d’oiseau trouvée dans la ville fondée par un roi de la dynastie Xia
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Une statue d’oiseau trouvée dans la ville fondée par un roi de la dynastie Xia

La datation au carbone a récemment confirmé l'âge d'une statue d'oiseau en poterie datant de 3.800 ans, découverte dans la province chinoise du Hunan (centre). La statue, longue de 16 centimètres et haute de 7 centimètres, est peinte en rouge avec du cinabre. Cette utilisation du cinabre pourrait signifier qu'il s'agit d'un objet de culte, selon des archéologues. Cette statue a été trouvé dans les ruines de la ville de Xinzhai, découverte en 1979 et qui aurait été fondée par le roi (empereur) Qi de la dynastie Xia, dès 2050 avant notre ère. Qi ou Di Qi était le second dirigeant de la dynastie Xia. Succédant à son père Yu le Grand, il a été l'un des grands souverains de cette dynastie. Zhao Chunqing, de l'Académie chinoise des sciences sociales, a indiqué en juillet 2017 que la sta...
Les preuves archéologiques de l’existence de la dynastie Xia
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Les preuves archéologiques de l’existence de la dynastie Xia

Les récits traditionnels sur la dynastie Xia ont longtemps été remis en cause en raison de récits mythologiques, mais la découverte des ossements d'oracle inscrits à Anyang, Hebei, avait prouvé que les listes traditionnelles des dirigeants de la dynastie Shang fournies dans l'histoire Shiji et les « Annales du bambou » de Zhushu jinian n'étaient pas de la mythologie, mais des faits historiques. L'archéologie moderne chinoise a montré que la ville de Yin, dernier cité de la dynastie Shang, n'était en aucun cas la capitale d'un vaste royaume territorial, selon le site China Konwoledge. Il s’agissait plutôt d'une seule cité-État, qui contrôlait d'autres États ainsi que des zones situées à une distance de plusieurs centaines de kilomètres. Ces États rendaient hommage à la cour des Shang, et...
Xia, la dynastie légendaire de la Chine ancienne
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Xia, la dynastie légendaire de la Chine ancienne

La dynastie Xia (夏朝: Xiàcháo) est la première dynastie de l'historiographie traditionnelle chinoise. Elle est la plus ancienne des Trois Dynasties de l'Antiquité (Xia, Shang et Zhou). Selon la tradition, la dynastie Xia a été fondée par le légendaire Yu le Grand, après que Shun, le dernier des cinq empereurs, lui ait donné le trône.  La dynastie Xia daterait (IXe – VIe siècle avant notre ère, soit entre le VIIème et Xème avant notre ère, et serait donc appartenu au Néolithique. D’après certains chercheurs, les formes et les techniques de poteries, couteaux, travaux de jade, et divination du Néolithique à l’âge du bronze corroborent la tradition, selon laquelle les Chinois de l’époque du bronze et ceux du Néolithique aient été ethniquement identiques. Les archéologues chinois placent ...
La tombe de l’empereur Xiaomin a été découverte à Beihe
Chine impériale, CULTURE, Histoire

La tombe de l’empereur Xiaomin a été découverte à Beihe

Le tombeau de l’empereur Yuwen Jue, ou Xiaomin, premier souverain de la dynastie Zhou du Nord (Zhou occidentaux), vient d’être découvert. Les reliques et vestiges qu’il renferme fournissent d'importantes informations sur les origines de cette dynastie. Des archéologues de l’Académie d’Archéologie du Shaanxi ont mis au jour le 19 septembre 2023 un tombeau troglodyte dans le village de Beihe, situé dans la province du Shaanxi, à Xianyang, au nord-ouest de la Chine. Il s'agit d'une région connue edepuis de nombreuses années des historiens et archéologues pour sa forte concentration en tombes bien conservées datant de la dynastie des Zhou du Nord (557 à 581) aux dynasties Sui et Tang (581 – 907). Les scientifiques ont montré que ce tombeau appartenait à Yuwen Jue (宇文覺), un ancien empe...
Des vestiges de la Chine impériales restitués à la Chine par l’Australie
Chine impériale, CULTURE, Océanie

Des vestiges de la Chine impériales restitués à la Chine par l’Australie

L'Australie a restitué deux précieuses reliques culturelles et un fossile à la Chine, et lui a également fait don d'un artefact et d'une œuvre d'art lors d'une cérémonie de remise à l'ambassade de Chine à Canberra, le 25 octobre. Les objets restitués sont une figure en céramique représentant une personne montant un cheval, une statue bouddhiste en bronze doré qui remonte à la dynastie des Tang (618-907) ou aux dynasties du Nord (386-581), ainsi qu’un fossile de dinosaure datant du Jurassique supérieur ou début du Crétacé. La Galerie nationale d'Australie a fait don au gouvernement chinois d'une épingle à cheveux de la dynastie des Qing (1644-1911) et d'un xizun, un récipient de cérémonie en bronze en forme de bœuf. Des experts chinois ont déclaré que le récipient pourrait dater de...
Jiaozi, ancienne monnaie chinoise
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Jiaozi, ancienne monnaie chinoise

Le Jiaozi (交子: jiāozǐ. Litt. change) était une forme de billet à ordre apparu vers le XIème siècle dans la capitale du Sichuan, Chengdu, en Chine. Les chercheurs sur les monnaies et les médailles (numismate) le considèrent comme le premier papier-monnaie de l'histoire de Chine, développée durant la dynastie Song (960-1279). Les premiers billets Jiaozi n'avaient pas de dénomination standard mais ils étaient libellés en fonction des besoins de l'acheteur et variaient de 500 wén à 5 guàn. Le bureau gouvernemental a émis ces billets ou Jiaozi wu (交子務) exigeait un paiement ou des frais d'échange de 30 wén par guàn échangé, puis des pièces contre des billets de banque. Dans certaines régions de Chine, ces billets étaient appelés Huaijiao (淮交) et ont été introduits en 1136. La circulation d...
Un panda géant découvert dans une tombe de la dynastie Han
Animaux, Chine impériale, Histoire, SCI/TECH

Un panda géant découvert dans une tombe de la dynastie Han

Des archéologues chinois ont découvert dans le mausolée d'un ancien empereur du IIème siècle avant J.-C., le squelette entier d'un panda géant. Il a été placé dans ce lieu en guise d'offrande sacrificielle. Il s'agit d'une découverte inédite, car le panda a été retrouvé en entier par les archéologues. Un squelette de panda géant a été découvert dans la tombe d'un ancien empereur de Chine, Han Wendi, qui a régné au IIe siècle avant J.-C., soit il y a près de 2 200 ans. Ce panda a certainement été sacrifié dans le cadre d'un rituel funéraire. L'empereur de la dynastie Han a été enterré avec des dizaines d'autres animaux, dont certains rares, symboles du statut suprême du défunt, a indiqué le Smithsonian magazine, reprenant la nouvelle annoncée par le West China Metropolis Daily. Un ...
Mateo Ricci,  « apôtre de la Chine »
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Mateo Ricci, « apôtre de la Chine »

Matteo Ricci ( 利玛窦 : Lì Mǎdòu) est né le 6 octobre 1552 à Macerata. Prêtre jésuite italien et missionnaire en Chine, Mateo Ricci inaugure le processus d'inculturation du christianisme en Chine. Il décède le 11 mai 1610 à Pékin. «Premier Européen à assimiler la culture chinoise», «Apôtre de la Chine», «précurseur de l’échange des savoirs entre la Chine et l’Europe», «Chinois avec les Chinois», «premier sinologue», «passeur, médiateur culturel», «lettré ou sage d’Occident» voici quelques-unes des expressions trouvées le plus souvent pour le qualifier dans les nombreuses études dont il fait l’objet, selon Clotilde Jacquelard. Arrivé à Macao en août 1582 pour y fonder une mission demandée par les pères jésuites Roger et Pasio, il apprend alors diverses langues chinoises, ainsi que la lan...
Lin Zexu, guerrier anti-opium
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Lin Zexu, guerrier anti-opium

Lin Zhexu 林 则 徐 (30 août 1785 - 22 Novembre 1850), est né à Fuzhou dans la province de Fujian. Militaire, érudit et fonctionnaire durant la dynastie Qing (1644-1912). Il est surtout connu pour sa position contre le commerce de l'opium à Canton, devenant malgré lui le symbole de la lutte anti-opium. En 1811, il est nommé à la prestigieuse Académie Hanlin, et devient 26 ans plus tard, Gouverneur général du Hunan et du Hubei, où il a lance une vaste campagne de suppression de l'opium. Bureaucrate efficace, il est reconnu par la cour impériale pour ses compétences et sa haute moralité. Lin Zexu est envoyé dans le Guangdong comme commissaire impérial par l'empereur Daoguang à la fin de 1838 pour mettre fin à l'importation illégale d'opium au nom de la Grande-Bretagne. Lin Zexu s'adresse ...
Le sacrifice Feng  de la dynastie Han
Chine impériale, CULTURE

Le sacrifice Feng de la dynastie Han

Le sacrifice Feng désigne des cérémonies réalisé par les empereurs, symbole de l'autorité divine. Ces sacrifices s'accomplissaient au sommet et au pied du Taishan, la montagne sacrée de l'est de la Chine, dans l'actuelle province de Shandong. Le Feng Shan ou feng-shan (封 禪), également appelé sacrifices Feng et Shan, était un rite officiel offert par le Fils du Ciel, notamment les rois de Zhou et plus tard les empereurs rendaient hommage au ciel (au sommet) et à la terre (au pied de la montagne) dans les sacrifices Feng (封: Fēng ) et Shan (禪 : Shàn ) respectivement. Ces sacrifices étaient donc généralement offerts au mont Tai, le plus haut sommet de la région, et à proximité du mont Liangfu. Le sacrifice Feng Shan permet à l'empereur de recevoir le Mandat du ciel. Le terme « feng » pe...
Pagode, monument bouddhique
Arts, Chine impériale, CULTURE

Pagode, monument bouddhique

La pagode chinoise est un lieu de fête, de commémorations, ainsi qu'un site religieux. La pagode proprement chinoise vient du pavillon à étage de l'époque de la dynastie Han. Le mot pagode désigne un lieu où se trouve une relique et un lieu de culte pour les adeptes du bouddhisme. Cette structure architecturale a l'aspect d'une tour de plusieurs étages, circulaire, octogonale ou carrée, caractérisée par un toit évasé ou en épi. La pagode, au centre des grands temples bouddhiques, présentait des avantages. Elle était utilisée comme tour d'observation, afin de surveiller les mouvements des ennemis. Sa grande taille, en navigation maritime et fluviale, permettait à la poagode d'être un point de repère, étant donné que les embarcadères ou les ponts en étaient proches. Composées de plu...
Quatre commanderies de la dynastie Han
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Quatre commanderies de la dynastie Han

Les quatre commanderies étaient des commanderies chinoises établies par l'empereur WuDi de la dynastie Han en 108-107 avant notre ère dans le Nord de la péninsule coréenne et sur la péninsule du Liaodong, après la conquête du Gojoseon de Wiman. La commanderie principale était celle de Lelang (Nangnang), l'actuelle Pyongyang. Elle a été une véritable ville chinoise avec ses marchands et ses colons durant 400 ans jusqu'en 313 et son intégration au royaume de Koguryo. Les commanderies ont créé un lien entre les populations de la région et le pouvoir impérial, ainsi que la culture Han. Ces populations ont été intégrées au réseau de relations culturelles et commerciales qui s'étaient étendues jusqu'aux confins de la route de soie. Si la raison initiale a été stratégique afin de protége...
Qui est l’énigmatique Bada Sharen?
Arts, Chine impériale, CULTURE

Qui est l’énigmatique Bada Sharen?

Bada Shanren est un Prince de la famille impériale Ming, qui s'est caché dans un temple bouddhiste et est devenu moine après la conquête mandchoue de 1644. En 1680, il entame une carrière d'artiste dans la peinture et la calligraphie. Il devient l'un des artistes plus connus de la "Voie excentrique" sous la dynastie Qing, au XVIIe siècle. Son parchemin épique Fleurs sur une rivière, peint à l'âge de 72 ans, dépeint la durée de vie d'une fleur de lotus, d'un semis à l'éclosion, fondue dans un paysage qui contient de nombreux codes secrets liés à son parcours de vie. Zhū Dā ( 朱耷 : zhū dā), surnommé Badashan ren (八大山人, bādàshān rén, « l'homme des huit grandes montagnes »), est né en 1626 à Nánchāng, dans la province du Jiāngxī. Son prénom social est Ren'an et ses surnoms sont Shun...
La dynastie chinoise des Zhou Occidentaux
Chine impériale, CULTURE

La dynastie chinoise des Zhou Occidentaux

La dynastie Zhou a existé approximativement du XIème siècle à 221 avant notre ère. D'une durée de plus de 800 ans, elle a vu passer près de 34 empereurs. Au XIème siècle, Wen (Wu Wang), a vaincu la dynastie Shang et a établi la dynastie Zhou, établissant la capitale à Hao (sud-ouest de la ville de Xi'an dans la province du Shaanxi), puis à Luoyi (Luoyang). En 256 av. J.-C., les Zhou sont conquises par les Qin. Les Zhou étaient à l'origine un Etat dépendant de la dynastie Shang, entre le XVIIe et XIe siècles avant notre ère. Selon la légende, l'ancêtre de la tribu Zhou était Di Ku, un des cinq grands empereurs de Chine. Les Zhou se sont renforcés et ont étendu leur pouvoir sous le règne du roi Wen et du roi Wu. En effet, Wen Wang, père fondateur de la dynastie, n'avait que le rang ...
Les inscriptions sur os d’oracle au registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO
Chine impériale, CULTURE, Histoire, Patrimoine UNESCO

Les inscriptions sur os d’oracle au registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO

Les inscriptions d'os d'oracle chinoises ont été ajoutées au registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO, ont annoncé le 26 décembre 2017 les autorités chinoises. Les os d'oracle représentent des morceaux d'omoplate de boeuf ou de plastron de tortue utilisés pour la divination vers la fin de la dynastie Shang (1600 - 1046 av. J.-C.). Elles constituent le premier corpus important de l'ancienne écriture chinoise et comprennent des informations historiques clés sur les dynasties. "Les caractères chinois ont eu un vaste impact sur le monde, surtout dans les pays voisins, et ont apporté une grande contribution à la civilisation mondiale", a expliqué à l'époque Du Zhanyuan, vice-ministre de l'Education et chef du Comité du travail linguistique d'Etat. Ce dernier avait alors indiqué que ...
Découverte de céramique de la dynastie tang
Chine impériale

Découverte de céramique de la dynastie tang

La ville de Jinan, dans la province du Shandong, a dévoilé une série de tangsancai, c'est-à-dire des céramiques émaillées tricolores de la dynastie Tang (618-907). Les artefacts comprennent des figures de guerriers, de servantes, de bêtes, de chevaux, de chameaux et d'oiseaux. Les céramiques ont été découvertes dans une tombe du district de Licheng à Jinan. Une épitaphe, qui a également été retrouvée, indique que le propriétaire a été enterré au cours de la troisième année du règne de Kaiyuan (713-741), a déclaré He Li de l'Institut d'archéologie de Jinan. "Ces tangsancai nouvellement découverts nous aident à comprendre l'histoire de la porcelaine", a-t-il déclaré. "La découverte de la tombe nous aide à étudier les migrations de population pendant la dynastie Tang dans la partie nord...
Le dernier empereur de la dynastie Qing : l’empereur Puyi
Chine impériale, Histoire

Le dernier empereur de la dynastie Qing : l’empereur Puyi

De notre stagiaire Florian Roddier - De son nom de naissance Aisin Giroro Puyi, celui qui fut le dernier empereur chinois, s’est éteint le 17 octobre 1967 à Beijing. Douzième et dernier empereur de la dynastie Qing (1644-1912), son destin fut pour le moins inhabituel. Né à Pékin le 7 février 1906, il fut nommé héritier du trône impérial par sa tante, l’impératrice Cixi (慈禧), le 13 novembre 1908, faisant de lui, le successeur de l’empereur Guangxu, à l’âge de seulement 2 ans et 10 mois, le 2 décembre 1908. Troisième empereur nommé par l’impératrice, détentrice de manière informelle du trône depuis 1861, il sera proclamé, pendant ses soixante et une années de vie, trois fois empereur. Cet aspect dresse déjà le destin inhabituel d’un homme, d’autant plus que celui-ci va être propulsé a...
Sun Yaoting, le dernier eunuque de la cite interdite
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Sun Yaoting, le dernier eunuque de la cite interdite

« Je suis né dans le comté de Jinghai, près de Tanjin, le onzième mois de la vingtième année du règne de l’empereur Guangxu (novembre 1902). Castré à l’âge de 8 ans, je suis arrivé à Pékin à 15 ans, rêvant de richesses et d’honneurs. »   Né dans une famille pauvre de la région de Tianjin, Sun Yaoting a servi le dernier empereur de Chine Puyi et sa cour. Il a été émasculé à l’âge de 8 ans, puis envoyé sept années plus tard dans l’enceinte du Palais Impérial pour assister les dernières princesses de la dynastie Qing et les concubines de l’empereur. Sun Yaoting a été inspiré par un eunuque plus âgé qui vivait dans son village et qui était très riche. Il décide donc par lui-même de devenir eunuque.  Ce dernier arrive au moment de la chute de l’empire Qing. Cependant, l'empereur conserve ...
Les eunuques, maîtres et serviteurs
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Les eunuques, maîtres et serviteurs

Les eunuques étaient des serviteurs au sein du Palais impérial, auprès de l’empereur ou de l’impératrice, ils ont gagné en influence au cours des années. Puissants, ils pouvaient faire tomber des empereurs, voir même des dynasties. Les eunuques sont des hommes dont les organes génitaux sont tranchés. Les eunuques le sont devenus car pour les fonctionnaires de haut rang : puisqu'ils ne pouvaient procréer, ils ne seraient pas tentés de prendre le pouvoir pour fonder une dynastie. D'après Matignon J.-J*, la première mention des eunuques a été faite en 1 100 ans avant Jésus-Christ, sous la dynastie Zhou. L'empereur Chou-Koung édicta un code dans lequel il fit figurer la castration au nombre des cinq modes graves de punition : stigmates sur le front ; section du nez ; amputation des oreil...
Wu Zetian, une femme de pouvoir
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Wu Zetian, une femme de pouvoir

Durant la dynastie Tang, une femme d'humble extraction parvient à devenir impératrice de l’empire chinois. Wu Zetian arrive au sommet par le charme, la ruse et le crime, elle règnera durant un demi-siècle (655 à 705) d’une main de fer au sein de la cour impériale de Chang’an (actuelle Xi’an). D'abord dans l'ombre de son mari l’empereur Gaozong, puis de son fils, l’empereur ZhongZong, et enfin en son nom propre. Elle n’est pas impératrice douairière, ni régente, ni seconde impératrice, mais bien impératrice régnante au même statut que l’empereur lui-même. Lorsque Gaozong succède à Taizong en 649, il tente de prolonger les réformes de son père, et fait venir sa cour impériale à Luoyang (capitale orientale des Tang), parvenant ainsi  à renforcer son autorité dans la plaine Centrale de l...
Le plus ancien palais de Chine découvert dans le Henan
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Le plus ancien palais de Chine découvert dans le Henan

Découverte du plus ancien complexe palatial de Chine dans le Henan, dont le site de Shuanghuaishu à Gongyi. D'une superficie de 1,17 million de mètres carrés, le site de Shuanghuaishu est situé sur la rive sud du fleuve Jaune dans le canton de Heluo de la ville de Gongyi. C'était la capitale d'un ancien « royaume Heluo » datant d'environ 5 300 ans, témoignant de l'origine de la civilisation chinoise. Des archéologues chinois ont récemment découvert ce qui semble être le plus ancien palais de Chine dans la province du Henan (centre de la Chine). Ils ont estimé l'histoire de la construction de palais en Chine d'environ 1 000 ans. Selon Wang Wei, président de la Société chinoise d'archéologie, "l'ancien complexe palatial, qui se trouve sur le site de Shuanghuaishu, pourrait fournir u...
Qin, première dynastie impériale de Chine
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Qin, première dynastie impériale de Chine

Quatrième grande dynastie de l’histoire de Chine, la dynastie Qin (秦 ; qín) débuta en 221 et prit fin 207 avant Jésus Christ, pour laisser la place à la dynastie Han. Cette dynastie n'a pas duré longtemps mais elle unifia la Chine et fonda l’Empire chinois. Elle est également connue pour avoir vu le prince Zheng de Qin se proclamer "Huang Di", qui signifie Auguste Souverain. Il est aussi référencé dans la liste des Cinq empereurs et Trois Augustes. Qin Shi Huangdi est le premier empereur de Chine, qui en 14 ans de règne annexa les royaumes de tout l'empire, du Sichuan au Lanzhou, en passant par le Yunnan, Guizhou et  les provinces allant jusqu’au Fleuve Rouge. Le royaume de Huangdi avait pour capitale la ville de Xianyang, à l’Ouest de Xi’an. C'est d'ailleurs là qu'il se fit enter...
Chine impériale, CULTURE, Histoire

Les Cinq Empereurs de la Chine ancienne

Les cinq Empereurs sont rois légendaires de la Chine ancienne, ayant régné avant la première dynastie de Chine, Xia. Certains d’entre eux, comme Huangdi, sont devenus des dieux taoïstes à partir de la dynastie Han. Les 5 empereurs représenteraient les dirigeants idéaux pour le peuple en Chine. Qin Shi Huangdi Huángdì (-2698/-2597), l'Empereur Jaune est le plus connu, car il aurait, entre autres, mis en place l'administration chinoise, développé l'écriture, inventé l'acupuncture. La Chine le considère comme le fondateur de la civilisation chinoise. Chef du Ciel et maître du Tonnerre, il avait une résidence au sommet du Kunlun, une montagne située au centre du monde où quatre fleuves prennent leur source. On lui attribue parfois quatre têtes, avec lesquelles ...