D’après l’enquête du Centre de recherche Pew, la majorité des 3154 interviewés sont optimistes vis-à-vis de l’économie de leur pays, leurs conditions de vie et de la place de la Chine sur la scène internationale.

Il apparait que de nombreux chinois estiment que « la puissance de leur pays est en hausse, que leur niveau de vie va continuer à s’améliorer, que la corruption est en cours de nettoyage et que la pollution de l’air devrait être fixe, même si cela signifie le ralentissement de la croissance économique« , relève la chaîne BBC.

75% assurent que la Chine jouera un rôle plus importante dans le monde au cours des 10 prochaines années, alors que 10% pensent que leur pays aura moins de pouvoir sur la scène internationale. Toutefois, pour 60% des interrogés, la mondialisation corruption-selon-pew-research-center-2016économique est une « bonne chose » pour la Chine, tandis que 23% pensent le contraire. Conscients de la place de la Chine dans le monde, 56% veulent que le gouvernement se concentre surtout sur les problèmes nationaux, et 22% sont pour que les autorités viennent en aide aux autres pays.

Face à l’ouverture de la Chine, 77% des interviewés veulent que leur mode de vie soit protégée de l’influence étrangère. Un sentiment est en hausse de 13 points par rapport à  2002. Ces chiffres devraient satisfaire le président Xi Jinping, qui alerte des effets de l’occidentalisation sur la société.

En outre, 6 chinois sur 10 (59%) craignent que les conflits territoriaux entre la Chine et les pays voisins pourraient conduire à un conflit militaire d’envergure. En effet, la tension reste intense en mer de Chine méridionale (Philippines, Vietnam, Taïwan, Malaisie, Brunei) et en mer de Chine orientale avec les îles Diaoyu/Sensaku avec le Japon.

Sur le plan économique, 76% pensent que l’économie va améliorer au cours des 12 prochains mois. Mais « ils sont légèrement moins optimistes quant à leur situation économique personnelle », bien que l’opinion générale est largement positive : 63% disent que leur situation économique personnelle est bonne et 70% pensent qu’elle sera meilleure au cours de la prochaine année, explique Pew Research Center.

Point crucial pour la population : la corruption. En janvier 2016, l’ONG Transparency International, situait la Chine à la 83ème place des pays corrompus sur 168. La corruption dans la fonction publique est l’un des principaux sujets de préoccupations des gens, qui sont 83% a estimé qu’il s’agit d’un « très grand » ou « modérément gros » problème. 64% pensent que la massive campagne anti-corruption de Xi Jinping va améliorer la situation au cours des cinq prochaines années.