Des scientifiques chinois ont conçu une nouvelle méthode de dépistage du coronavirus, aussi fiable qu’un test PCR en laboratoire et qui donne un résultat en quelques minutes, selon un article paru dans une revue scientifique.

Les tests PCR sont actuellement la norme dans le monde en matière de dépistage du Covid-19, mais les résultats prennent généralement plusieurs heures. Des chercheurs de la prestigieuse université chinoise Fudan à Shanghai semblent toutefois avoir trouvé une alternative.

Dans un article publié dans la revue Nature Biomedical Engineering, l’équipe chinoise affirme avoir mis au point un capteur qui utilise la microélectronique pour analyser les prélèvements ADN récoltés par écouvillon.

Le capteur, relié à une machine portative, permet d’obtenir un résultat en « moins de quatre minutes », ont écrit les scientifiques. Ce terminal est doté d’une « sensibilité élevée » pouvant facilement être emporté partout.

Pour tester le dispositif des chercheurs, des échantillons ont été prélevés sur 33 personnes infectées par le coronavirus. Des tests PCR ont été effectués en parallèle, afin de pouvoir comparer les deux méthodes.

Selon l’article de la revue Nature Biomedical Engineering, tous les résultats obtenus par les deux dispositifs étaient identiques. Les tests réalisés avec le nouveau dispositif ont concerné 54 échantillons, dont ceux de personnes fiévreuses mais qui n’avaient pas le Covid-19, de malades de la grippe et de volontaires sains.

Les chercheurs de l’université Fudan ont expliqué qu’une fois au point, leur dispositif pourra être utilisé dans diverses situations, notamment dans les aéroports, les hôpitaux, voire « même à la maison ».

Les tests PCR sont certes efficaces, mais ils sont lents et nécessitent des infrastructures et des laboratoires dont de nombreux pays en développement ne disposent qu’en quantité limitée.

Ces tests à terme constituent un frein au dépistage. De plus, les auto-tests rapides existent également, mais ils sont réputés moins fiables.

La Chine est l’un des plus importants producteurs mondiaux de tests PCR. Elle en a exporté en décembre pour une valeur totale de 1,6 milliard de dollars (1,4 milliard d’euros), soit une augmentation de 144% sur un mois, selon les douanes chinoises.