Face au vieillissement de la population et à la chute du taux de fécondité, dirigeants et spécialistes se demandent ce que le gouvernement et la société civile peuvent faire pour encourager la naissance d’enfants.

Pour le Dr. Babatunde Ahonsi, représentant de la Chine auprès du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), « la solution ne consistait pas simplement à encourager les couples à avoir plus d’enfants. Il doit être accompagné de réponses politiques bien conçues et complètes pour aider tous les couples et toutes les personnes à prendre leurs propres décisions en matière de fécondité ».

Préserver les femmes pour accroître la natalité

Selon les chiffres publiés par la Commission nationale de la santé (NHC), un total de 17,58 millions de nouveaux bébés sont nés dans des hôpitaux chinois en 2017. Un chiffre bien en-dessous des estimations, car le chiffre pour 2016 était de 18,5 millions.

Présent lors du Dialogue politique sur la question, Han Junli, responsable du suivi de la population et du développement de la famille à la NHC, a expliqué que le gouvernement « travaillerait à l’amélioration des services de garderie pour les enfants de moins de trois ans et à la construction de davantage de garderies avec la participation de la société ».

Il s’agira également, selon lui, de se pencher sur les droits des femmes, et de lutter contre les employeurs discriminant à l’égard des femmes enceintes. Anne-Mari Virolainen, ministre du Commerce extérieur et du Développement de la Finlande, présente à la réunion, a expliqué qu’il était important de rendre les enfants économiquement viables pour les jeunes adultes éduqués et ambitieux.

Feng Yuan, cofondateur de Beijing Equality, une organisation non gouvernementale vouée à la promotion de l’égalité des sexes, a déclaré que « les membres de la famille, en particulier les pères, devraient également être encouragés à mieux aider à la garde des enfants ».

Selon lui, « la culture chinoise traditionnelle croit que les femmes sont responsables de la garde des enfants, mais de nos jours, beaucoup de femmes qui travaillent ont beaucoup de mal à concilier travail et famille ».

La cofondatrice de Beijing Equality a souhaité des mesures plus concrètes pour parvenir à une véritable égalité des sexes.

Faire face au vieillissement de la population

Environ 240 millions de personnes âgées de 60 ans ou plus vivent à travers tout le pays. Conscient de la situation, le gouvernement a autorisé les couples mariés à avoir jusqu’à deux enfants à partir de 2016, mettant ainsi fin à sa politique d’un enfant unique, établie depuis 1978.

Wang Peian, directeur adjoint de l’association, a déclaré que son Association chinoise de la planification familiale, allait exploiter davantage les services disponibles pour les familles, comme les gardes d’enfants et les services pour le développement des enfants de moins de trois ans en 2019.

En 2018, 28 villes chinoises ont établi des centres d’orientation pour l’accouchement afin de fournir des services standard et pratiques aux jeunes couples et des formations de croissance aux enfants de moins de trois ans.

En 2019, l’association aidera à mettre en place davantage de centres d’orientation et de plates-formes d’information en ligne pour les bilans de mariage et de grossesse. De plus, les parents chinois peuvent désormais bénéficier d’avantages fiscaux.

Depuis le 1er janvier 2019, un couple peut bénéficier d’une déduction de 1000 yuans (environ 148 dollars) par mois de son revenu imposable pour chaque enfant scolarisé, de la maternelle à la formation doctorale.