Les importations de charbon de la Chine en provenance de Russie ont augmenté en août, dépassant le niveau du mois dernier et atteignant le plus haut niveau depuis au moins cinq ans.

Les compagnies d’électricité chinoises ont cherché à s’approvisionner à l’étranger pour répondre à l’augmentation de la demande en période de chaleur extrême.

Les arrivées de charbon russe en août ont atteint 8,54 millions de tonnes, en hausse par rapport au précédent pic de 7,42 millions de tonnes en juillet et de 57% par rapport à la même période en 2021, selon les données de l’Administration générale des douanes. Ce chiffre mensuel est le plus élevé depuis le début des statistiques comparables en 2017.

D’ailleurs, les importations en provenance de Russie ont bondi ces derniers mois, l’Europe a suspendu ses achats auprès de la Russie après l’invasion de l’Ukraine, obligeant le charbon russe à se négocier avec une forte décote.

Les prix du charbon russe ont grimpé lorsque la Chine et l’Inde ont intensifié leurs achats, selon les négociants. Cependant, ils sont toujours moins chers que le charbon domestique de même qualité.

Le charbon thermique russe à 5 500 kcal sur la base de livraison à la Chine a été évalué à environ 155 dollars la tonne fin août, contre environ 150 dollars la tonne le mois précédent.

Alors que l’intense sécheresse et la canicule ont frappé l’ouest et le sud de la Chine à partir de la fin juillet, les centrales électriques au charbon ont augmenté leur production pour répondre à la demande croissante de climatisation et au déficit d’approvisionnement des centrales hydroélectriques.

Elles ont également augmenté leurs achats de charbon thermique de meilleure qualité, comme le charbon russe, afin d’améliorer l’efficacité de la production d’électricité.