La Chine dénonce la décision de la bourse de New York

par | Jan 3, 2021 | Chine-Etats-Unis, ECONOMIE, MONDE

A l’annonce de la décision de la Bourse de New York de radier trois entreprises chinoises, la Chine promet des «mesures nécessaires» pour protéger les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises cotées aux Etats-Unis. 

Lire aussi : La Bourse de New York va radier 3 entreprises chinoises

La Chine a promis le 2 janvier de « rendre les mesures nécessaires pour protéger les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises », après que la Bourse de New York (NYSE) a décidé de radier trois entreprises chinoises de télécommunications conformément au décret de l’administration Trump.

Ce décret de la Maison Blanche signé en novembre 2020 interdit aux investisseurs américains tout investissement dans des entreprises de Chine, dont elle estime qu’elles ont des liens avec l’armée chinoise.

«La Chine s’oppose à la pratique américaine d’abus de la sécurité nationale pour définir les soi-disant ‘entreprises militaires communistes chinoises’ et prendra les mesures nécessaires pour sauvegarder résolument les droits et intérêts légitimes des entreprises chinoises», a déclaré le ministère chinois du Commerce dans un communiqué.

Selon le New York Times, le NYSE a annoncé le 31 décembre qu’il suspendrait la négociation des actions de China Mobile, China Unicom et China Telecom (Hong Kong) à partir du 11 janvier.

«La pratique d’abus de la sécurité nationale et d’utilisation du pouvoir de l’État pour sévir contre les entreprises de Chine n’est pas conforme aux règles et à la logique du marché, ce qui nuit non seulement aux droits légitimes des entreprises chinoises, mais aussi aux intérêts des investisseurs dans d’autres pays, y compris les États-Unis», a déclaré le ministère chinois du Commerce dans son communiqué.

Le ministère a indiqué que « la décision américaine sapera gravement la confiance dans le marché des capitaux américain ». «Nous espérons que les États-Unis et la Chine travailleront ensemble pour créer un environnement commercial juste, stable et prévisible pour les entreprises et les investisseurs, afin de remettre sur les rails les relations économiques et commerciales bilatérales», a-t-il conclu.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :