dimanche, mai 19

La Chine marque de son engagement l’ère historique des BRICS dans les relations internationales

Le 15ème Sommet des BRICS s’est tenu du 22 au 24 Août 2023 en Afrique du Sud dans un contexte géopolitique tendu, où l’économie mondiale s’avère quasiment au ralentit et l’inflation semble s’installer dans la durée, où le multilatéralisme est mis à rude épreuve.

Cependant, il est convenu que ce Sommet de Johannesburg a été un évènement historique qui a tenu toutes ses promesses au regard du thème à son ordre du jour, des décisions prises, mais aussi et surtout de l’immense allocution prononcée par le Président Chinois Xi Jinping.

Le thème de ce Sommet qui a porté sur « les BRICS et l’Afrique : partenariat pour une croissance mutuellement accélérée, un développement durable et un multilatéralisme inclusif » nous a rappelé l’attachement de la Chine aux valeurs d’un développement partagé, de solidarité agissante caractéristique de la gouvernance de la Chine depuis 1949. Le thème de ce Sommet nous a aussi rappelé l’engagement historique de la Chine en faveur du multilatéralisme inclusif, de la justice et de la paix dans le monde.

Le choix de ce thème répondait amplement à la volonté commune des membres des BRICS d’appuyer les pays en développement, notamment les pays Africains dans la voie du développement durable et de la prospérité commune. Le Sommet a incontestablement consolidé davantage la coopération intra-BRICS et la coopération entre les BRICS et l’Afrique dans tous les domaines du développement, de la politique, de la sécurité et de l’économie.

Depuis leur création en 2009, les BRICS sont devenus une force constructive et stabilisatrice avec une influence internationale croissante, qui a étroitement liée son destin à celui des pays en développement. Au regard des réalisations concrètes dont la création de la « Nouvelle Banque de Développement », la plateforme que constitue les BRICS représente de nos jours l’une des évolutions les plus significatives dans la gouvernance mondiale. Au cours des années écoulées, les BRICS ont démontré leur engagement dans des mesures pragmatiques et innovantes visant à apporter des solutions idoines aux profonds déséquilibres qui affectent le monde.

Les progrès remarquables enregistrés sont liés essentiellement à la volonté commune d’assurer la mise en œuvre efficiente des résolutions adoptées aux bénéfice de tous. L’intérêt croissant pour les BRICS révèle que de nombreux pays à travers le monde sont à la recherche d’une plateforme multipolaire, inclusif et orienté vers le bien-être des peuples. A cet égard les BRICS sont en train de prendre une part active au remodelage de la gouvernance mondiale pour plus de paix, de justice, d’équité, de développement, de prospérité commune qui sont des aspirations profondes de tous les peuples.

Nouveaux moteurs de la croissance économique mondiale, les BRICS se positionnent comme le noyau d’un monde classé périphérique qui est en train de devenir le véritable centre du monde. La mondialisation a provoqué l’émergence d’un certain nombre de pays en développement, auxquels les organisations internationales et les grands forums mondiaux n’accordaient pas une place prépondérante. La marginalisation de ce groupe, puissance montante, a positionné ces pays comme une alternative probable et même souhaitable à la domination des puissances occidentales sur le monde depuis des siècles et à la mondialisation telle que pensée par lesdites puissances occidentales.

Dans ce contexte, il y a lieu de noter que les BRICS constituent présentement plus de 41 % de la population de la planète, près du quart de la richesse mondiale et les deux tiers de la croissance du monde. Ils contribuent à environ 31,5 % du PIB mondial. Au plan de la politique internationale, « les BRICS font la promotion d’une refondation des organisations internationales tels que le Conseil de Sécurité de l’ONU, le Fonds Monétaire International, la Banque Mondiale, dans le sens qui reflèterait mieux le caractère multipolaire du monde au XXIème siècle ». L’adhésion de six nouveaux pays à partir de l’année 2024 (l’Iran, l’Argentine, l’Egypte, l’Ethiopie, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis) renforce les BRICS dans la marche vers l’ouverture et la construction d’un nouvel ordre mondial.

L’allocution du Président Xi Jinping à ce 15ème Sommet a été la première publique qu’il a prononcée cette année 2023 à l’étranger. Cette allocution a marqué un des points majeurs ayant fait de cette rencontre, un évènement historique. Le Président Chinois a noté au sujet des BRICS :« Les pays des BRICS sont une force importante pour façonner l’échiquier international. Le fait que nous choisissons en toute indépendance nos voies de développement, défendons ensemble notre droit au développement et avançons ensemble vers la modernisation représente l’orientation du progrès de l’humanité et influencera certainement en profondeur le cours du monde ».

A propos de la politique des BRICS, Xi Jinping a noté :« Les pays des BRICS préconisent et pratiquent depuis toujours une politique étrangère d’indépendance. Nous envisageons les grandes questions internationales selon la réalité des faits et nous nous prononçons pour la justice en paroles comme en actes ». L’indépendance des BRICS est clairement définie dans ces propos : « Nous ne marchandons jamais nos principes, ne cédons jamais aux pressions extérieures et refusons d’être vassaux de quiconque ».

Le Président Xi a appelé à « promouvoir la réforme pour faire évoluer la gouvernance mondiale dans un sens plus juste et plus équitable et apporter au monde plus de certitudes, de stabilités et d’énergies positives…. Le développement est un droit inaliénable de tous les pays et non un privilège de quelques-uns ». Le Président Chinois prône toujours l’union, l’amitié et la concorde : « Les pays des BRICS doivent être compagnons de route sur la voie du développement et du redressement et s’opposer au découplage, à la rupture des chaînes d’approvisionnement et à la coercition économique ».

L’engagement de la Chine est clairement exprimé dans tous les domaines, notamment ceux des sciences et de l’innovation :« La Chine mettra en place un parc incubateur des sciences et de l’innovation Chine-BRICS à l’ère nouvelle pour appuyer la transformation des fruits de l’innovation. Dans le cadre du mécanisme de la constellation de satellites de télédétection des BRICS, nous explorerons la possibilité de créer une plateforme de coopération internationale des BRICS sur les données et l’application des satellites de télédétection pour fournir un appui de données à différents pays dans les domaines de l’agriculture, de l’écologie et de la réduction des catastrophes naturelles ».

A propos de la sécurité mondiale le Président Xi a noté :« Aujourd’hui, la mentalité de la guerre froide persiste, et la situation géopolitique demeure sévère. Les peuples du monde aspirent tous à un bon environnement sécuritaire. La sécurité internationale est indivisible. Ceux qui cherchent une sécurité absolue au détriment des intérêts des autres finiront par nuire à eux-mêmes ».

Au sujet de la crise qui prévaut en Ukraine Xi Jinping a prôné la paix en notant que « l’urgent est de favoriser les pourparlers de paix et de travailler à l’apaisement des tensions, à la cessation des combats et à la réalisation de la paix. Il ne faut absolument pas mettre de l’huile sur le feu et laisser la situation continuer de se détériorer ». La Chine demeure attachée au multilatéralisme. A cet égard le Président invite « les pays des BRICS à porter le véritable multilatéralisme, préserver le système international centré sur l’ONU, soutenir et renforcer le système commercial multilatéral centré sur l’OMC, et s’opposer à la création de petits cercles et de blocs exclusifs ».

Comme s’il prenait son inspiration à la source de « la modernisation chinoise » le Président Xi Jinping a invité ses partenaires à « poursuivre l’esprit d’ouverture, d’inclusion et de coopération gagnant-gagnant des BRICS pour accueillir plus de pays dans la grande famille des BRICS et faire évoluer la gouvernance mondiale dans un sens plus juste et plus équitable en rassemblant la sagesse et la force de tous ».

Grand ami, je dirais véritable frère des Africains (une amitié de longue date qui se perpétue devient fraternité) Xi Jinping qui a effectué une dizaine de visites officielles en Afrique depuis 2013 a fait référence à un proverbe africain qui dit : « Seul, on va vite ; ensemble, on va loin » et à la philosophie de l’Ubuntu « je suis, parce que nous sommes » qui mettent l’accent sur l’interdépendance et les liens étroits entre les peuples ». Le monde retiendra de l’allocution du Président Chinois et de la résolution pertinente adoptée lors de ce 15ème Sommet que les BRICS continueront à s’ouvrir à de nouveaux membres, et à devenir la force motrice d’un nouvel ordre international.

Prof. Yoro DIALLO
Chercheur Principal / Directeur Exécutif du Centre d’Etudes Francophones
Directeur du Musée Africain
Institute of African Studies, Zhejiang Normal University

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *