L’expansion du programme pilote de titulaire d’autorisation de mise sur le marché (MAH) lancé en 2019 avait attiré d’importants investissements dans le domaine des systèmes chirurgicaux robotisés en Chine.

Avec le nouveau plan de développement quinquennal pour l’industrie de la robotique, le fardeau croissant du vieillissement de la population et la pandémie de COVID-19, la tendance devrait se poursuivre dans un avenir proche, selon GlobalData, une société leader de données et d’analyse.

Lire aussi : Un robot conçu pour sauver des vies

Le dernier rapport de GlobalData, « Taille du marché des systèmes chirurgicaux robotiques (valeur, volume, ASP) par segments, part, analyse des tendances et SWOT, paysage réglementaire et de remboursement, procédures et prévisions, 2015-2030″ , révèle que la base installée de systèmes chirurgicaux robotisés en Chine augmentera à un taux de croissance annuel composé d’environ 23% entre 2021 et 2030.

Vinita Sippy , analyste des dispositifs médicaux chez GlobalData, a expliqué que « le programme MAH, qui a été introduit pour accélérer la vitesse d’expansion des dispositifs médicaux en Chine, a entraîné un financement supplémentaire du gouvernement chinois et d’importants fonds d’investissement dans le domaine des chirurgies robotiques ».

Avec le nouveau programme de développement de cinq ans dans l’industrie de la robotique introduit en décembre 2021, ces investissements ne devraient qu’augmenter davantage, ce qui entraînera davantage d’acteurs et une réduction du coût des systèmes robotiques.

Le marché est actuellement dominé par des acteurs internationaux comme Intuitive Surgical et Stryker, mais le coût élevé des systèmes et les incitations gouvernementales ont attiré des acteurs locaux comme Tinavi Medical, MicroPort et Jointech, qui ont construit des robots chirurgicaux locaux.

L’analyste de GlobalData a souligné que « les initiatives permettront à la fois aux acteurs internationaux dotés de technologies innovantes et aux acteurs locaux de fournir ces solutions à des prix abordables. La réduction du prix de ces systèmes est susceptible d’inviter le gouvernement à rembourser les chirurgies utilisant des systèmes robotiques ».