De notre partenaire Chinafrique.Com – Face à la pandémie de COVID-19, la Chine et l’Afrique travailleront côte à côte pour vaincre ensemble cet ennemi de l’humanité entière, a déclaré le 24 mai le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

« Je suis entièrement d’accord avec le président de la Commission de l’Union africaine qui affirme que l’Afrique et la Chine sont à la fois de bons amis et compagnons d’armes et que rien ne pourrait changer ni nuire à nos relations d’amitié », a-t-il avancé.

En effet, depuis l’apparition de la maladie en Chine, plus de cinquante dirigeants africains ont envoyé leurs messages de solidarité et apporté leurs soutiens. À son tour, la Chine a dépêché des équipes d’experts dans cinq sous-régions du continent. À cela il faut ajouter les missions médicales chinoises qui se sont mobilisées pour soigner des patients locaux dans 45 pays africains. Jusqu’à présent, elles ont dispensé quelque 400 formations antiépidémiques auprès des dizaines de milliers de membres du personnel médical.

« Nous tenons aussi à assurer la sécurité des ressortissants africains en Chine comme s’il s’agissait de notre propre famille », a-t-il assuré. Il a précisé que parmi les 3 000 étudiants africains qui étaient restés dans la province du Hubei pendant l’épidémie, on ne comptait qu’un cas contaminé qui s’est rapidement rétabli.

Cliquez sur l’image pour en savoir plus

Cette année marque le 20e anniversaire de la création du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCAC), a-t-il souligné. Les relations Chine-Afrique résistent aux aléas du temps et font preuve de résilience surtout en période de crise. Le ministre a fait savoir que la Chine continuerait d’épauler ses partenaires africains pour vaincre la crise sanitaire en leur fournissant davantage de matériel médical et envoyant plus d’experts.

« Nous continuerons à mettre en œuvre les actions en matière de santé publique formulées lors du Sommet de Beijing du FCSA, pour accélérer notamment le renforcement de capacités des Centres africains de prévention et de contrôle des maladies et l’amélioration du système de santé publique des pays africains », a-t-il ajouté.

Il n’a pas omis de mentionner l’importance du développement des autres programmes de collaboration. Selon lui, la Chine veut accompagner les pays d’Afrique dans leur reprise du travail et de la production pour maintenir leur élan de croissance économique.

« Nous cherchons également à faire progresser la mise en œuvre de l’Initiative d’allégement de la dette du G20 pour réduire le fardeau financier des pays africains », a-t-il déclaré. « Nous envisagerons de fournir un soutien supplémentaire aux pays africains dans une situation particulièrement difficile par des canaux bilatéraux, de sorte que nos frères et sœurs africains puissent surmonter cette épreuve. »

M. Wang a dit être confiant à l’égard de l’avenir de l’Afrique. « Avec les efforts conjoints de la Chine, de l’Afrique et de la communauté internationale, ce jeune continent connaîtra certainement un développement meilleur et plus rapide après avoir vaincu l’épidémie. »