lundi, juin 24

Étiquette : diplomatie

BRICS 2011 : Déclaration de Sanya
MONDE, Organisations Internationales

BRICS 2011 : Déclaration de Sanya

Sanya, Hainan, Chine, 14 avril 2011 1. Nous, chefs d'État et de gouvernement de la République fédérative du Brésil, de la Fédération de Russie, de la République de l'Inde, de la République populaire de Chine et de la République d'Afrique du Sud, nous sommes réunis à Sanya, Hainan, en Chine, pour la réunion des dirigeants des BRICS. le 14 avril 2011. 2. Les chefs d'État et de gouvernement du Brésil, de la Russie, de l'Inde et de la Chine accueillent favorablement l'adhésion de l'Afrique du Sud aux BRICS et se réjouissent de renforcer le dialogue et la coopération avec l'Afrique du Sud au sein du forum. 3. C'est l'objectif primordial et le fort désir commun de paix, de sécurité, de développement et de coopération qui ont réuni les pays BRICS avec une population totale de près de 3 m...
« Maintenir coûte que coûte le Consensus de 1992 »
POLITIQUE, TAIWAN

« Maintenir coûte que coûte le Consensus de 1992 »

En cette fin d'année 2015, les autorités chinoises ont multiplié leurs intentions de maintenir le Consensus de 1992 avec la République de Chine, Taïwan. Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat a assuré le 30 décembre 2015 que "la clé pour maintenir le développement pacifique des relations entre les rives du détroit de Taïwan consiste à accepter le Consensus de 1992, qui adhère au principe d'une seule Chine". Ce dernier a d'ailleurs averti "du danger d'une déviation du Consensus de 1992", car "sans la fondation politique du Consensus de 1992, la liaison institutionnalisée et le mécanisme de communications à travers le détroit vont certainement être affectés, ou même s'effondrer; et le développement pacifique des relations entre les deux...
Tsai Ing-wen a déclaré au Pape François qu’une guerre avec la Chine n’est pas une option
TAIWAN

Tsai Ing-wen a déclaré au Pape François qu’une guerre avec la Chine n’est pas une option

La dirigeante de Taïwan, Tsai Ing-wen, a écrit au pape François pour lui indiquer que la guerre entre Taïwan et la Chine n'est pas une option et que ce n'est qu'en respectant l'insistance du peuple taïwanais sur la souveraineté et la liberté qu'il pourra y avoir des liens sains avec Pékin. Le Vatican est le seul allié diplomatique européen de Taïwan, revendiqué par la Chine. Taipei voit avec inquiétude les efforts du pape François pour améliorer les relations avec la Chine. Dans la lettre, envoyée en réponse au message du Pape à l'occasion de la Journée mondiale de la paix le 1er janvier, Tsai Ing-wen a déclaré que la guerre en Ukraine a fait apprécier au monde la valeur de la paix et que le maintien de la sécurité régionale est devenu un consensus important. "Dans mon discours de...
L’Afrique du Sud apporte son aide à la Chine et à la Russie
Afrique, Asie/Pacifique, MONDE

L’Afrique du Sud apporte son aide à la Chine et à la Russie

L'Afrique du Sud, la Russie et la Chine planifient des exercices navals conjoints en février 2023 au large de l’Afrique australe, non loin de la province côtière de KwaZulu-Natal. Il s'agit du second exercice trilatéral, après l’entrainement conjoint des marines chinoises, russes et sud-africaines, en 2019, dans les eaux du cap de Bonne-Espérance. Ces exercices navals sont connus sous le nom d'Ex Mosi. Ils auront un poids géopolitique et stratégique dans le cadre de la vision des deux anciens alliés russe et chinois. Ces derniers prônent un nouveau monde multipolaire émergent opposé à la domination américaine et les aspirations de ce dernier au leadership sur le continent africain. Selon Naval News, la Chine, la Russie et l'Afrique du Sud ont convenu de mener des exercices navals tri...
Premier voyage brésilien et première mission du Brésil en Chine
CULTURE, Livres

Premier voyage brésilien et première mission du Brésil en Chine

Le livre sur le premier voyage autour du monde d'un navire et d'un équipage brésiliens et sur les coulisses de la première mission diplomatique brésilienne en Chine, événements qui se sont déroulés entre 1879 et 1883, est maintenant disponible. Selon le communiqué de presse de la maison d'édition "Dois Por Quatro", il s'agit de l'exploit d'un voyage aussi risqué de la marine brésilienne avec 197 hommes - 22 officiers, 126 marins impériaux, 15 chauffeurs et 21 soldats de la marine. De nombreux marins se sont retrouvés fauchés par des maladies comme le béribéri. Certains ont déserté et d'autres n'ont pas pu revenir avec la garnison, car ils sont restés hospitalisés. Le tour du monde a duré 430 jours, dont 268 en voyage et 162 dans les ports, et a été commandé par le capitaine de frégat...
L’Afghanistan espère stimuler le commerce avec la Chine
MONDE, Orient

L’Afghanistan espère stimuler le commerce avec la Chine

"Un nouveau couloir économique entre quatre pays longera la frontière nord de l’Afghanistan. Il permettra de stimuler les échanges entre le pays d’Asie du Sud et la Chine", a déclaré l’Autorité ferroviaire afghane. Les autorités ferroviaires de l’Afghanistan, de la Chine, de l’Ouzbékistan et du Kirghizistan ont signé le 9 septembre un accord destiné à créer un nouveau couloir économique qui relie leurs pays. Cet accord est actuellement à l’essai pendant trois mois, et devrait également stimuler la connectivité régionale. L’accord concerne les «marchandises commerciales conteneurisées» en provenance de Chine qui arriveront en premier lieu au Kirghizistan avant d'arriver dans la province afghane de Balkh par l’intermédiaire de l’Ouzbékistan, a expliqué l’Autorité ferroviaire afghane da...
Le retrait des Etats-Unis de l’OMS, critiqué par la Chine
Chine-Etats-Unis, MONDE

Le retrait des Etats-Unis de l’OMS, critiqué par la Chine

La Chine a critiqué, le 8 juillet, le retrait annoncé des Etats-Unis de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), déclarant que cette décision aurait de graves conséquences pour les pays en développement. Lors d’un point presse, Zhao Lijian, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déploré le retrait des Etats-Unis de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), exhortant la communauté internationale à renforcer le soutien à l'OMS. Donald Trump a annoncé le 29 mai dernier qu'il mettait fin aux relations des Etats-Unis avec l'OMS à la suite de la crise du coronavirus, estimant que l'institution était devenue une "marionnette" de la Chine. Le président américain a officiellement notifié les Nations Unies de sa décision. Le départ des Etats-Unis de l'OMS sera e...
« Les médias chinois et africains appellent à la collaboration contre le COVID-19 »
Afrique, MONDE

« Les médias chinois et africains appellent à la collaboration contre le COVID-19 »

De notre partenaire Chinafrique.Com - "Dans la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19, les professionnels des médias en Chine et en Afrique devraient identifier clairement leur mission et leurs responsabilités et renforcer leur coopération", a déclaré Fang Zhenghui, vice-président du Groupe de publication internationale de Chine (CIPG), lors du webinaire des médias sino-africains sur la lutte contre le COVID-19, qui s’est tenu le 3 juin. Selon M. Fang, les médias devraient assumer trois rôles : celui de « chiens de garde » pour la société, afin de partager les informations le plus efficacement possible ; celui de « stabilisateurs » pour le public, afin d’unir le peuple pour combattre résolument la maladie ; et celui de « pont » entre la Chine et l’Afrique, afin de promouvoir la c...
Huawei perd deux partenariats canadiens
Amériques, MONDE, SCI/TECH

Huawei perd deux partenariats canadiens

Le géant des services télécoms Bell Canada a annoncé avoir choisi de s'équiper auprès du groupe suédois Ericsson pour le déploiement de son réseau mobile 5G, à l'instar de son plus petit rival Telus qui a retenu le finlandais Nokia. Le gouvernement canadien examine depuis près de deux ans s'il autorisera ou non l'équipementier Huawei à participer à la construction de réseaux 5G au Canada, future génération ultrarapide de l'internet mobile. Cependant, la décision finale se fait attendre. Les Etats-Unis ont exclu Huawei du déploiement de la technologie 5G sur leur sol, invoquant des risques d'espionnage ou de sabotage des réseaux occidentaux. Les américains ont également lancé une vaste campagne de lobbying anti-Huawei auprès de ces alliés, afin qu'ils en fassent de même. Huawei dément...
Beijing appelle Londres à «cesser immédiatement toute ingérence»
Europe, Hong Kong, MONDE

Beijing appelle Londres à «cesser immédiatement toute ingérence»

Le gouvernement chinois a appelé ce 3 juin le Royaume-Uni à «cesser immédiatement toute ingérence» dans les affaires de Hong Kong, après l'appel de Londres à ne pas imposer une loi controversée sur la sécurité nationale dans le territoire autonome. Lire aussi : Londres lance un avertissement à Beijing Ce projet législatif a été adopté en raison des importantes manifestations lancées contre l'influence de Beijing qui ont ébranlé Hong Kong en 2019. Elles avaient donné lieu à des violences et renforcé le courant pro-indépendance jadis marginal. Le projet de loi a obtenu le feu vert du parlement chinois, mais il n'est pas encore finalisé. Il prévoit de punir les activités séparatistes, «terroristes», la subversion, ou encore les ingérences étrangères dans le territoire. Le Royaume-...
Boris Johnson promet une réforme du visa pour accueillir les Hongkongais
Europe, Hong Kong, MONDE

Boris Johnson promet une réforme du visa pour accueillir les Hongkongais

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis aux hongkongais "l'un des plus grands changements dans notre système de visas dans l'histoire britannique" si le gouvernement chinois met en vigueur la loi sur la sécurité nationale. Ce dernier a indiqué dans un éditorial destiné à l’ancienne colonie britannique au milieu d'un contexte diplomatique tendu entre la Chine et le Royaume-Uni, Boris Johnson a reconnu que "de nombreuses personnes à Hong Kong craignent que leur mode de vie soit menacé" depuis que l'Assemblée populaire nationale a proposé la loi en mai. Si la Chine applique sa loi, cela justifie leurs craintes, a indiqué le Premier ministre britannique, qui a assuré que "la Grande-Bretagne ne pourrait pas en toute conscience hausser les épaules et s'éloigner. Au lieu de c...
Londres lance un avertissement à Beijing
Europe, Hong Kong, MONDE

Londres lance un avertissement à Beijing

Le Royaume-Uni a averti le gouvernement chinois qu'il devait retirer sa loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, car cela risquait de détruire l'un des joyaux de l'économie asiatique tout en ruinant la réputation de la Chine. L'Assemblée populaire nationale a approuvé le 27 mai la décision de créer des lois pour Hong Kong afin de lutter contre la sédition, la sécession, le terrorisme et l'ingérence étrangère. Des agents de sécurité et de renseignement de la Chine continentale peuvent être stationnés pour la première fois dans l'histoire d'Hong Kong. "Il est temps pour la Chine de reconsidérer (son projet de loi, ndlr), il y a un moment pour la Chine de prendre du recul et de respecter l'autonomie de Hong Kong et de respecter ses propres obligations internationales", a déclaré le mi...
La Chine s’oppose aux sanctions américaines contre ses entreprises et institutions
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine s’oppose aux sanctions américaines contre ses entreprises et institutions

Zhao Lijian, porte-parole du ministère des affaires étrangères, a exprimé le "fort mécontentement" du gouvernement ainsi que "sa ferme opposition" à l'inscription par les Etats-Unis des entreprises, institutions et particuliers chinois sur sa liste noire. Le porte-parole a réagit aux sanctions du département américain du Commerce contre certaines entreprises et institutions chinoises pour violations des droits de l'homme dans la Région autonome ouïgoure du Xinjiang. Lire aussi : Les États-Unis inscrivent sur la liste noire 33 autres entreprises Pour le gouvernement, Washington a de nouveau "outrepassé le concept de sécurité nationale, a abusé des mesures de contrôle des exportations, a violé les normes fondamentales des relations internationales, a constitué une ingérence dans les...
La revue de presse du 1er juin 2020
Revue de presse

La revue de presse du 1er juin 2020

Bonjour, retrouvez l’essentiel de l’actualité du lundi 1er juin 2020 : deux films chinois sélectionnés au festival d'Annecy, Tencent investit dans des infrastructures, ... CULTURE - Pour célébrer la Journée internationale de l'enfance, 50 groupes de reliques de la dynastie des Qing (1644-1911) sont actuellement présentés au public au Musée du Palais de Shenyang, chef-lieu de la province du Liaoning. Les visiteurs pourront y découvrir des objets de la vie des enfants chinois d'il y a plusieurs centaines d'années. - Une exposition sur la culture et l'art du sud du fleuve Yangtsé a été inaugurée le 25 mai au musée de Shanghai, présentant au total 197 groupes de reliques précieuses, dont des objets en jade, en bronze et en céramique, ainsi que des lavis et des livres anciens. L'événemen...
Rodrigue Ouakiri  veut préserver les relations entre la Chine et l’Afrique
Afrique, MONDE

Rodrigue Ouakiri veut préserver les relations entre la Chine et l’Afrique

Dans un entretien accordé au journal Notre voie, le président du Club des Amis de la Chine, en Côte d'ivoire, a estimé qu'il était indispensable de présever les relations avec la Chine. Face à la vague anti-Chine qui se répand en Occident, et aux dernières polémiques concernant des africains lors de la quarantaine imposée pour lutter contre le coronavirus, Rodrigue Ouakiri a estimé qu'il est important de préserver "le capital de la longue histoire de coopération entre la Chine et l’Afrique". Le président du Club Ami de la Chine a expliqué que la coopération entre la Chine et l'Afrique "s’est bonifiée au fil du temps pour atteindre aujourd’hui un niveau important, au point de façonner la géopolitique". "La Chine est devenue un partenaire incontournable pour l’Afrique", a assuré Rod...
Beijing accuse les USA de « prendre en otage » les Nations Unies
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Beijing accuse les USA de « prendre en otage » les Nations Unies

Le gouvernement chinois a accusé l'administration Trump de "prendre en otage" les Nations Unies au sujet de la loi controversée sur la sécurité nationale que Beijing veut imposer à Hong Kong, appelant les Occidentaux à ne pas s'en mêler. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie mènent une charge internationale contre la Chine et son projet, qui prévoit de sanctionner les activités séparatistes et "terroristes", la subversion, ou encore l'ingérence étrangère dans le territoire autonome chinois. Lire aussi : Beijing dénonce le communiqué étranger sur la nouvelle législation pour Hong Kong Pour les dirigeants anglophones, cette loi est une manière déguisée de museler l'opposition hongkongaise et de rogner les libertés. Ce que dément fermement la Chine. Ce texte...
Donald Trump s’impose à la Chine
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump s’impose à la Chine

Le président américain Donald Trump a décidé de révoquer le statut spécial accordé à Hong Kong et de mettre fin à la coopération universitaire avec la Chine. Possible expulsion d'étudiants chinois Beijing "n'a pas tenu sa parole donnée au monde d'assurer l'autonomie de Hong Kong", a-t-il déclaré. "C'est une tragédie pour le peuple de Hong Kong, pour la Chine, et pour le monde entier", a-t-il ajouté. Les Etats-Unis dénoncent depuis plusieurs jours la loi controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong que les législateurs chinois ont adopté. Les américains estiment qu'il s'agit d'une manière de museler l'opposition hongkongaise et de rogner les libertés, ce que dément fermement la Chine. Affichant sa volonté de mieux sécuriser "la recherche universitaire vitale pour le pays", Don...
Beijing dénonce le communiqué étranger sur la nouvelle législation pour Hong Kong
Hong Kong, MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES

Beijing dénonce le communiqué étranger sur la nouvelle législation pour Hong Kong

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian, a indiqué que son gouvernement a fait part de "son vif mécontentement" et de "sa ferme opposition face aux commentaires irresponsables et accusations injustifiées" de certains pays occidentaux concernant la décision de l'Assemblée populaire nationale (APN) sur la législation de la sécurité nationale pour Hong Kong. Colère à Beijing contre les ministres des Affaires étrangères des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de l'Australie et du Canada, qui estiment que la décision de l'APN enfreint les obligations internationales dans le cadre de la Déclaration conjointe sino-britannique et sapait le cadre "un pays, deux systèmes". "La décision de la Chine d'imposer la nouvelle loi sur la sécurité nationale à Hong Kong est en conflit d...
L’Union européenne inquiète de la situation à Hong Kong
Europe, Hong Kong, MONDE

L’Union européenne inquiète de la situation à Hong Kong

Les gouvernements de l’Union européenne ont exprimé le 29 mai leur "vive inquiétude" concernant la loi de l'Assemblée populaire nationale sur la sécurité de Hong Kong, a déclaré le diplomate européen Josep Borrell après une vidéoconférence des 27 ministres des Affaires étrangères du bloc. "Nous pensons que cela risque sérieusement de saper le principe d'un seul pays, de deux systèmes", a déclaré Borrell, se référant à l'autonomie de Hong Kong. "Notre relation avec la Chine est basée sur le respect et la confiance mutuels, mais cette décision remet cela en question", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse. Le parlement chinois (APN) a approuvé le 28 mai une décision législation pour Hong Kong dont les militants pour la démocratie, les diplomates et certains acteurs du monde de...
La revue de presse du  30 mai 2020
Revue de presse

La revue de presse du 30 mai 2020

Bonjour, retrouvez l’essentiel de l’actualité du samedi 30 mai 2020 : révocation du statut spécial d'Hong Kong; Pourquoi Xi Jinping fait-il plus peur que Mao?; ... ÉCONOMIE - Les risques financiers de la Chine sont généralement sous contrôle, alors que les défis demeurent, la pandémie de COVID-19 ayant porté un coup sévère à la croissance économique mondiale, a déclaré la banque centrale chinoise. - Les ouvriers ont terminé la construction de la structure principale de la gare ferroviaire à grande vitesse de Xiongan, qui marque le premier grand projet de transport de la Nouvelle zone de Xiongan, à 100 km au sud-ouest de Beijing. - Un lot de poulet congelé russe transporté par des conteneurs frigorifiques sur un train de fret Chine-Europe est arrivé le 29 mai à la municipalité de Ch...
La phase 1 de l’accord sino-américain maintenu
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La phase 1 de l’accord sino-américain maintenu

Le président du Comité des finances du Sénat américain, Chuck Grassley, a déclaré qu'il ne s'attendait pas à ce que le président Donald Trump renonce à la phase 1 de l'accord commercial signé avec la Chine malgré les inquiétudes concernant la gestion par Beijing de la pandémie de coronavirus et la situation à Hong Kong. Chuck Grassley, fervent partisan de l'accord commercial signé en janvier, a déclaré lors d'un point presse qu'il pensait que Donald Trump s'en tiendrait à l'accord après une conversation privée avec son homologue républicain à la fin de la semaine dernière. "J'étais très satisfait de sa réponse et vous savez que je ne serais pas satisfait ... si je n'avais pas l'impression que le président allait maintenir cet accord commercial avec la Chine", a déclaré le sénateur lo...
Les étudiants chinois visés par Washington
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les étudiants chinois visés par Washington

Le président Donald Trump a annoncé qu'il va donner ce 29 mai une conférence de presse consacrée à la Chine, qui selon Mike Pompeo, secrétaire d'Etat, devrait sévir contre l'espionnage par les étudiants chinois. «Nous annoncerons demain ce que nous allons faire vis-à-vis de la Chine», a déclaré Donald Trump à des journalistes depuis le Bureau ovale. «Nous ne sommes pas contents de la Chine». Cette déclaration intervient dans un climat explosif entre les deux pays. En effet, le président américain n'a cessé d'accuser ces dernières semaines la Chine d'être responsable de la propagation du Covid-19 à travers la planète, et a promis des représailles. Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a lui affirmé que Hong Kong ne jouissait plus de l'autonomie promise vis-à-vis de Beij...
Le Conseil de sécurité va discuter de la situation à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le Conseil de sécurité va discuter de la situation à Hong Kong

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé qu'une réunion informelle aura lieu sur la situation à Hong Kong ce 29 mai au matin, suite à la demande d'une réunion d'urgence par les États-Unis et le Royaume-Uni après l'adoption de la loi sur la sécurité adoptée par le Parlement chinois, le 28 mai. Lire aussi : Washington demande une réunion sur Hong Kong au Conseil de sécurité La communauté internationale accuse la Chine de vouloir restreindre les libertés fondamentales d'Hong Kong. L’Australie, le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni accusent d'une seule voix la Chine de violer ses obligations internationales. «La décision de la Chine d’imposer la nouvelle loi», écrivent-ils dans un communiqué commun, c'est ne pas respecter «la déclaration conjointe signée par la Chine et le Royau...
La revue de presse chinoise du 29 mai 2020
Revue de presse

La revue de presse chinoise du 29 mai 2020

Bonjour, retrouvez l’essentiel de l’actualité chinoise du vendredi 29 mai 2020 : Taïwan va accueillir les hongkongais; l'emploi, priorité du gouvernement; ... ÉCONOMIE - Le gouvernement intensifiera ses efforts pour stabiliser l'emploi cette année, ce qui compte le plus dans la vie des gens, a déclaré le Premier ministre, Li Keqiang. - Les prix du porc en Chine ont continué de diminuer la semaine dernière, l'offre ayant dépassé la demande, selon les données officielles. - Li Keqiang a indiqué que le pays devrait connaître une croissance économique positive cette année si la sécurité était assurée dans six domaines clés (la sécurité de l'emploi, les besoins vitaux de base, le fonctionnement des entités du marché, la sécurité alimentaire et énergétique, la stabilité des chaînes indus...
Nouvelle confrontation entre la Chine et l’Inde dans l’Himalaya
Asie/Pacifique, MONDE

Nouvelle confrontation entre la Chine et l’Inde dans l’Himalaya

De nouvelles échauffourées ont eu lieu en mai à la frontière entre la Chine et l'Inde, dont les relations sont toujours tendues depuis la guerre éclaire de 1962. «Nous avons informé l’Inde et la Chine que les Etats-Unis sont prêts […] à arbitrer leur dispute frontalière qui fait actuellement rage», a tweeté le président américain Donald Trump, qui a mit en exergue les conflits entre soldats chinois et indiens dans l’Himalaya. Lire aussi : Donald Trump offre sa médiation entre la Chine et l'Inde A contrario, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a assuré que la situation à la frontière sino-indienne était «globalement stable et contrôlable» et «pouvait se résoudre via le dialogue». Des accrocs dans la diplomatie sino-indienne Depuis la guerre de 1962, qui a...
Donald Trump offre sa médiation entre la Chine et l’Inde
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

Donald Trump offre sa médiation entre la Chine et l’Inde

Le président américain Donald Trump a proposé le 27 mai sa médiation dans l'actuelle confrontation entre les armées chinoise et indienne, dans des zones frontalières disputées de l'Himalaya. Des soldats des deux camps sont engagés dans plusieurs face-à-face tendus le long des quelque 3500 kilomètres de leur frontière commune, principalement dans la région en haute altitude du Ladakh (nord de l'Inde). «Nous avons informé l'Inde et la Chine que les États-Unis sont prêts, disposés et à même de faire une médiation ou d'arbitrer leur dispute frontalière faisant actuellement rage», a déclaré Donald Trump sur Twitter. Selon des sources sécuritaires indiennes, citées par l'Agence France presse, des centaines de soldats chinois ont investi un secteur au Ladakh considéré par New Delhi comme...
Washington demande une réunion sur Hong Kong au Conseil de sécurité
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington demande une réunion sur Hong Kong au Conseil de sécurité

Les États-Unis ont demandé mercredi 27 mai une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations Unies afin de débattre sur la loi sécuritaire controversée voulue par Beijing pour Hong Kong. Mais la Chine a refusé qu'elle se tienne, selon des diplomates interrogés par l'Agence France Presse. Lire aussi : L'APN adopte son projet de loi controversé sur Hong Kong En raisons des nouveaux dispositifs instaurés pendant la pandémie de Covid-19, toutes les visioconférences du Conseil de sécurité sont organisées sur la base d'un consensus entre ses 15 membres. En temps normal, chaque membre du Conseil peut s'opposer à une réunion s'il recueille 9 voix sur 15 lors d'un vote de procédure. «Les États-Unis sont profondément préoccupés par les actions du Parlement chinois qui sapent fondamen...
Le Canada appele à la libération des canadiens en Chine
Amériques, MONDE

Le Canada appele à la libération des canadiens en Chine

Le ministre des Affaires étrangères, Francois-Philippe Champagne, a commenté la décision de la juge Heather Holmes contre Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei recherchée pour fraude aux États-Unis. Il a appelé sur Twitter la Chine à libérer les Canadiens Michael Kovrig et Micheal Spavor «détenus arbitrairement depuis plus de 500 jours». Il a aussi lancé un appel à la clémence pour un autre canadien, Robert Schellenberg, condamné à mort pour des infractions liées au trafic de drogue. Le département de la justice des États-Unis a - de son côté - remercié le Canada pour son soutien dans l'affaire Meng Wanzhou, mais le ministre Francois-Philippe Champagne a répété que le système judiciaire canadien fonctionne de manière indépendante. Parmi les réactions politiques, le chef du...
La requête de la dirigeante de Huawei, Meng Wanzhou, rejetée
Amériques, MONDE

La requête de la dirigeante de Huawei, Meng Wanzhou, rejetée

La juge de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Heather Holmes, a statué contre Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei recherchée pour fraude aux États-Unis. La juge a déclaré dans sa décision que les allégations contre la femme d'affaires chinoise pourraient constituer un crime au Canada. «Sur la question de droit soulevée, je conclus que, en matière de droit, le critère de double incrimination nécessaire à l'extradition peut être satisfait dans ce dossier», a-t-elle écrit. La décision signifie que le tribunal continuera d'entendre d'autres arguments dans l'affaire d'extradition vers les Etats-Unis, notamment pour déterminer si l'arrestation de Meng Wanzhou à l'aéroport de Vancouver, le 1er décembre 2018 était illégale. Cela signifie que la fille du fondateur de Hua...
Assouplissement des restrictions sur les vols internationaux
MONDE

Assouplissement des restrictions sur les vols internationaux

Le gouvernement va assouplir les restrictions drastiques imposées depuis deux mois aux vols internationaux, a annoncé un responsable de l'Administration chinoise de l'aviation civile, alors que de nombreux chinois bloqués à l'étranger se plaignent de ne pouvoir rentrer dans leur pays. Redoutant des cas importés de coronavirus, la Chine, où l'épidémie a fait son apparition en décembre 2019, a réduit fin mars les vols entre la Chine et le reste du monde à une liaison par semaine par compagnie (chinoise ou étrangère) et par pays. Début avril, les vols internationaux à l'arrivée et au départ de la Chine sont ainsi tombés à environ 1% du niveau pré-épidémique. Mais à compter du lundi 1er juin, la limite passera de 134 à 407 vols par semaine, a déclaré le directeur adjoint de l'Administ...