Le ministre de la Défense, Peter Dutton, a présenté à la presse une carte montrant la trajectoire du navire et une vidéo l’identifiant comme étant le Haiwangxing, un bâtiment de renseignement.

Le ministre australien de la Défense a dénoncé le 13 mai la trajectoire «agressive» d’un navire espion chinois sur la côte ouest du pays. Ce dernier a été ferme vis-à-vis de l’opposition à son gouvernement à l’approche des élections législatives.

Lors d’une conférence de presse à Perth (ouest), Peter Dutton a révélé qu’un navire de surveillance chinois a croisé près de la côte ouest de l’Australie, «vers la semaine dernière».

Ce dernier a indiqué qu’il ne pouvait pas préciser la date à laquelle le navire avait été repéré, mais un communiqué du ministère de la Défense montre qu’il a été suivi entre le 6 et 13 mai.

Il a assuré que l’armée de l’air australienne a surveillé le navire, qui est entré dans la Zone économique exclusive de l’Australie. Cette zone s’étend au-delà des eaux territoriales australiennes. Le gouvernement australien avait déclaré que les navires espions chinois pouvaient y opérer.

«Ses intentions, bien sûr, sont de glaner du renseignement le long de la côte, et il s’est trouvé à proximité d’installations militaires et de renseignement», a déclaré le ministre. «Je pense que c’est un acte agressif, en particulier parce qu’il est venu si loin au sud», a-t-il dit.

Le ministre de la Défense a fourni une carte montrant la trajectoire du navire et une vidéo l’identifiant comme étant le « Haiwangxing », un bâtiment de renseignement.

En novembre dernier, un navire espion chinois a été repéré au large de Darwin (nord) dans la Zone économique exclusive. «Ils peuvent se trouver dans ces zones, tout comme nous pouvons aller en mer de Chine méridionale. Donc on ne fait d’histoire pour ça», avait alors déclaré Scott Morrison.