L’administration Biden devrait annoncer cette semaine qu’elle n’enverra aucun représentant officiel en Chine pour les Jeux olympiques d’hiver de Pékin, qui se dérouleront du 4 au 20 février prochain, a rapporté la chaîne de télévision CNN.

Ce boycott avait été évoqué en novembre lorsque le président américain Joe Biden a dit qu’il envisageait de n’envoyer aucune délégation de haut rang en Chine pour l’événement en raison de la situation des droits de l’homme dans le pays.

Cette prise de position vient des pressions exercées sur l’administration américaine par les activistes et le Congrès afin de renoncer à envoyer une délégation diplomatique en Chine. Cependant, ni la Maison Blanche ni le département d’Etat n’ont souhaité commenté la nouvelle diffusée par CNN.

Quatre sources proches du dossier avaient auparavant précisé à l’agence de presse Reuters que l’hypothèse d’un boycott faisait de plus en plus consensus au sein de la Maison Blanche. D’ailleurs, la chaîne CNN a précisé que cette décision n’empêcherait pas les athlètes américains à prendre part aux JO de Pékin.

De son côté, Zhao Lijian, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a indiqué que « la Chine ripostera si les Etats-Unis persistent dans la voie du boycott diplomatique des Jeux d’hiver ».

Ce dernier a exhorté les Etats-Unis à cesser d’exagérer le prétendu « boycott diplomatique » des Jeux olympiques d’hiver de Beijing, affirmant que la Chine prendra des contre-mesures si les Etats-Unis insistent dans ce sens.

Pour le porte-parole de la diplomatie chinoise, « les Etats-Unis doivent prendre au sérieux les préoccupations de la Chine, s’abstenir de politiser le sport et cesser de faire du battage médiatique autour du prétendu ‘boycott diplomatique’ des Jeux olympiques d’hiver de Beijing, afin d’éviter d’affecter le dialogue et la coopération entre les deux pays dans des domaines importants ».

« Les Jeux olympiques d’hiver ne sont pas une scène pour les postures et les manipulations politiques », a souligné Zhao Lijian, ajoutant que « le battage constant des politiciens américains sur le boycott diplomatique, alors qu’ils ne sont pas invités à assister aux Jeux olympiques d’hiver de Beijing, viole la Charte olympique, offense le peuple chinois et constitue une pure provocation politique ».

Un autre pays a appelé au boycott des JO de Pékin, l’Australie. Le Premier ministre Scott Morrison a déclaré que son gouvernement «envisagerait» de prendre des mesures contre la Chine.

En réponse aux remarques du Premier ministre australien Scott Morrison, Zhao Lijian a indiqué que ce sont les athlètes du monde entier qui doivent être sous les projecteurs des Jeux olympiques d’hiver de Beijing, et non les politiciens.

« Les politiciens qui réclament le boycott poursuivent leurs propres intérêts politiques. Personne ne se soucie de savoir s’ils viennent ou non, et cela n’affectera pas la réussite de l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de Beijing« , a-t-il ajouté.