La Chine annulera, dans le cadre du FOCAC, les prêts sans intérêt arrivant à échéance fin 2020 des pays africains concernés.

Lors de son allocution prononcée par visioconférence le 17 juin à Beijing au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19, le président chinois Xi Jinping a annoncé l’annulation des prêts sans intérêt arrivant à échéance fin 2020 des pays africains concernés.

La Chine « est prête à travailler avec la communauté internationale pour accroître le soutien aux pays africains durement touchés et soumis aux fortes pressions, notamment par l’allongement du délai de remboursement de leur dette, pour les accompagner en cette période difficile », a déclaré Xi Jinping.

Les prêts sans intérêt s’élèvent en moyenne à 10 millions de dollars et représentent moins de 5% des prêts chinois. En 2018, la Chine a annulé la dette du Cameroun de 78 millions de dollars, la dette du Botswana de 7,2 millions de dollars et 10,6 millions de dollars dus par le Lesotho, et l’année précédente, elle a annulé 160 millions de dollars dus par le Soudan.

« La Chine encourage ses institutions financières concernées à mener des discussions amicales avec les pays africains sur les arrangements concernant les prêts commerciaux avec garantie souveraine, en se référant à l’initiative du G20 sur la suspension du service de la dette et conformément aux règles du marché », a assuré le président Xi Jinping.

Le président a assuré que son gouvernement « travaillera avec les autres membres du G20 pour mettre en œuvre cette initiative et appelle le G20 à, sur la base de la mise en œuvre de cette initiative, prolonger la suspension en faveur des pays africains et des autres pays concernés ».