Face à la concurrence croissante de Wechat, le système de paiement de Tencent Holdings., Alibaba a décidé de se lancer à l’international, en prenant des acquisitions chez MoneyGram International.

Basé à Dallas, ce spécialiste américain de transfert d’argent, MoneyGram compte quelque 350 000 points de vente dans près de 200 pays et territoires.

Ant Financial Services Group, filiale d’Alibaba Group Holding, est le numéro un du secteur des paiements en ligne en Chine. Mais l’acquisition de MoneyGram, pour environ 880 millions de dollars (750 millions d’euros), lui permettra de se développer à l’international.

L’offre à 13,25 dollars (12,09€) par action représente une prime de 11,5% par rapport à la clôture de MoneyGram ce mercredi 25 janvier, à Wall Street.

L’opération devrait être bouclée au second semestre 2017 sous réserve du feu vert des autorités compétentes et notamment du Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CIFIUS).

Ant avait proposé de lever un record de 4,5 milliards de dollars (4,1 mds €) en avril, faisant valoriser Alibaba à près de 60 milliards de dollars (54,8 mds €), autant qu’American Express.

La firme de capital-investissement Thomas H. Lee Partners, principal actionnaire de MoneyGram avec une participation de 44,5%, a apporté son soutien à la vente.