La municipalité de Beijing a lancé un projet, qui utilise des crédits de carbone pour encourager les résidents à se déplacer en transports en commun.

Ce projet connaît un fort engouement de la part de la population de Beijing. D’autant qu’en moins de deux mois, il a aidé à diminuer les émissions de carbone de plus de 8 000 tonnes.

La plate-forme de service de transports écologiques de Beijing a été créé conjointement par la Commission des transports municipale de Beijing et les deux compagnies de navigation internet, Amap et Baidu Map.

Depuis le 8 septembre, elle a incité près de 2,45 millions de voyageurs à emprunter les transports en commun, soit un total de 30 millions de kilomètres, a indiqué la Commission le 3 novembre. A partir de quoi, Beijing a pu éviter l’émission de 8 057 tonnes de carbone.

Selon Ge Yu, directeur du service de technologie de la Commission, quand la plate-forme a lancé une activité intitulée «énergie de carbone», le nombre de personnes ayant opté pour le déplacement vert quatre fois par semaine a augmenté de 2,5% depuis le 8 septembre.

« En moyenne, l’activité d' »énergie de carbone » enregistre jusqu’à 13 000 participants chaque jour, ils contribuent à rendre notre ville plus verte et plus propre », a indiqué Ge Yu.

Si une personne se déplace en autobus, métro et à bicyclette, ou qu’elle marche à pied à l’aide d’une appli de navigation, elle peut gagner des crédits «énergie de carbone», en fonction de la réduction d’émissions de carbone de leur voyage écologique.

Par la suite, la personne peut échanger cette «énergie de carbone» contre des coupons de transports publics ou de shopping. Elle peut aussi donner ses crédits à des associations qui s’engagent dans des activités écologique, dont le reboisement.

Beijing est la première ville chinoise à utiliser le crédit de carbone pour encourager les déplacements verts, a souligné la Commission. En novembre 2019, la Commission des transports de la capitale avait signé un accord de coopération stratégique avec Amap pour mettre en place une plate-forme de service des transports en commun verts.

Grâce aux mega-données fournies par les autorités de Beijing, la nouvelle plate-forme peut couvrir les autobus, les métros, les marches, les cyclismes et les conduites. L’appli peut aussi calculer le temps nécessaire pour se rendre à une destination.