La Chine se dote d’un laboratoire épidémiologique P4

par | Fév 24, 2017 | Europe, Santé, SOCIETE

Le premier laboratoire épidémiologique de haute sécurité P4 a reçu son accréditation, ce jeudi 23 février. Il abritera les souches les plus dangereuses des virus connus, et travaillera en coopération avec la France.

Un laboratoire P4 (pathogène de classe 4) de haute sécurité biologique héberge des germes extrêmement pathogènes, dont le taux de mortalité très élevé en cas d’infection. Ce type de germe ne possède pas de vaccin protecteur, ni de traitement médical efficace.

Raison pour laquelle, la protection maximale est exigée pour manipuler ces germes, ainsi les chercheurs y travaillent en confinement absolu, en dépression atmosphérique.

Situé près de Wuhan, ce lieu est le premier de ce type dans le pays. Il a reçu sa certification lors d’une cérémonie en présence du Premier ministre Bernard Cazeneuve, en visite officielle en Chine.

Ce laboratoire est le résultat d’une coopération sino-française, sur la base du modèle de l’Inserm à Lyon, qui considéré comme l’un des meilleurs du monde. Le pouvoir central va délivrer d’ici peu une autorisation administrative d’entrée en fonctionnement, qui ouvrira la voie à une mise en service progressive.

Les autorités ont prévu la création d’un second laboratoire P4, mais d’ici là celui du Wuhan va permettre d’augmenter « considérablement la capacité de la Chine à conduire des recherches de pointe et à réagir efficacement à l’apparition de maladies infectieuses qui menacent les populations de l’ensemble du globe », a souligné le Premier ministre français.

Présente au côté de ce dernier, la ministre française de la santé, Marisol Touraine, a indiqué que « l’objectif est de pouvoir traiter des situations hautement pathogènes, c’est-à-dire à haut risque de contamination, dans les meilleures conditions. (…) Cette coopération s’accompagne évidemment de protocoles de sécurisation et de protection, pour faire en sorte que la gestion de ce laboratoire bénéficie à l’ensemble de la communauté internationale ».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :