Après plusieurs mois de stabilité, l’activité dans les services en Chine s’est contractée en septembre, suite aux restrictions anti-Covid qui pèsent sur le tourisme et la consommation, selon un indice indépendant.

L’indice des directeurs d’achat (PMI), calculé par le cabinet IHS Markit et publié par le groupe de médias Caixin, s’est établi à 49,3 points en septembre, contre 55 un mois plus tôt.

Un nombre inférieur à 50 traduit une contraction de l’activité. Pour la première fois depuis mai2022, cet indice se retrouve en territoire négatif.

En août, l’activité dans les services était encore à un de ses niveaux les plus élevés depuis 2021, dynamisé par la reprise éconoique, après un début d’année 2022 marqué par les restrictions sanitaires qui avaient pesé sur la consommation.

La Chine continue à suivre sa stratégie zéro Covid, qui comprend de multiples confinements dès l’apparition de cas positifs, des tests PCR quasi obligatoires plusieurs fois par semaine et des placements en quarantaine.

Cette situation impacte le tourisme local et décourage les déplacements de la population. De plus, en août, plusieurs destinations très prisées des Chinois, dont l’île tropicale de Hainan (sud), avaient été confinées.

Depuis, « la situation (sanitaire) s’est aggravée dans de nombreuses autres régions, ce qui a mis fin à trois mois d’expansion de l’activité dans les services », a souligné l’enquête Caixin-Markit.

Entre juin et août, l’activité dans les services, qui comprend notamment le tourisme, le transport et la restauration, avait connu une forte reprise.

Selon le ministère du Tourisme, les déplacements en Chine ont connu un repli de 18,2% sur un an durant la semaine fériée pour la fête nationale (1er octobre), au moment où le gouvernement appelle la population à ne pas voyager.

L’indice composite du Bureau d’Etat des Statistiques, qui compile services et industrie manufacturière, a lui aussi fortement chuté en septembre, à 48,5 points contre 53 le mois précédent.

« Le secteur manufacturier a cette fois été plus durement touché » par les rebonds épidémiques, a indiqué l’économiste Wang Zhe de Caixin;

« Sur le plan épidémique, la situation demeure sévère et complexe et les restrictions sanitaires ont toujours un fort impact négatif » notamment sur l’activité et la logistique, souligne-t-il.