La flamme olympique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022, qui brûlait au Stade national depuis 16 jours, a été éteinte le 20 février lors de la cérémonie de clôture.

Elle brûlera de nouveau le 4 mars prochain, à l’occasion des Jeux Paralympiques de Pékin, qui dureront jusqu’au 13 mars.

Pour Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), les jeux ont été « vraiment exceptionnels ». « L’esprit olympique ne pouvait que briller avec tant d’éclat, car le peuple chinois a préparé le terrain d’une manière si excellente – et en toute sécurité », a déclaré ce dernier lors de son discours de clôture.

« Les villages olympiques étaient exceptionnels. Les sites – magnifiques. L’organisation – extraordinaire… Cette expérience inoubliable n’a été possible que grâce à nos aimables hôtes, le peuple chinois », a-t-il ajouté.

De son côté, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a indiqué « que l’esprit olympique de paix, de respect mutuel et de compréhension brille tout au long des Jeux et au-delà », dans un message vidéo à l’ouverture des Jeux le 4 février.

La Norvège est en tête du podium avec un total de 37 médailles dont 16 d’or, devant l’Allemagne, qui récolte 27 dont 12 d’or et la Chine, avec 15 médailles dont 9 d’or. La Chine a envoyé un contingent de 388 membres, dont 177 athlètes. Le pays a enregistré son meilleur palmarès olympique d’hiver avec 15 médailles .