Depuis les années 1960, le Sénégal et la Chine entretiennent des relations culturelles et économiques étroites. Cette situation a été bénéfique pour les deux pays, car elle a débouché sur un partenariat économique durable. Les échanges culturels entre les deux nations ont été fondamentaux pour cette relation, car ils ont contribué à renforcer les liens entre les peuples du Sénégal et de la Chine.

Dans cet article, Carelle Moukémaha-Niang, nièce d’Idrissa Seck, ancien premier ministre et actuel président du CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental) troisième Assemblée constitutionnelle du Sénégal,

Explore plus en détail la coopération culturelle entre le Sénégal et la Chine. Nous verrons comment ces échanges ont profité aux deux pays, et nous aborderons certains des défis auxquels ils ont été confrontés.

HISTOIRE DES RELATIONS POLITIQUE ENTRE LA SÉNÉGAL ET LA CHINE

Retour sur les relations entre le Sénégal et la Chine.

Des années 1960 à 1996 : 

Dans les années 1960, le Sénégal et la Chine ont établi des relations diplomatiques. C’était une époque de grands bouleversements politiques et économiques au Sénégal, car le pays était en plein milieu de la Révolution culturelle. Les deux pays ont maintenu des liens étroits et en 1971, le Sénégal a voté en faveur de l’adhésion de la RPC aux Nations Unies, une motion qui a été adoptée à une écrasante majorité. Deux ans plus tard, la RPC et le Sénégal ont établi des accords commerciaux, économiques et culturelles

En 1996, le Sénégal a repris ses relations avec Taiwan, en réponse, la Chine, contre cette décision, a mis fin à ses relations avec le Sénégal. Cela a porté un coup à la coopération culturelle entre les deux pays, car cela a entraîné une diminution du nombre d’échanges entre les deux nations.

2005, l’année de la réconciliation

En 2005, le gouvernement d’Abdoulaye Wade a renouvelé ses relations avec le gouvernement chinois, après avoir mis un terme à toutes ses relations avec Taipei, le président Wade avait déclaré, citant Charle de Gaules « Les États n’ont pas d’amis. Ils n’ont que des intérêts ».

Ce fut un moment important dans l’histoire des relations entre le Sénégal et la Chine, car il a marqué le début d’une nouvelle ère de coopération entre les deux pays. Depuis lors, les échanges culturels entre le Sénégal et la Chine ont augmenté de manière significative.

Cette coopération culturelle sino-sénégalaise a entraîné un certain nombre d’avantages pour les deux pays. L’un des avantages les plus importants est qu’elle a permis d’améliorer les relations économiques entre les deux nations à travers plusieurs projets d’investissements, le pays de la Teranga, grâce à sa situation géographique, souhaites devenir la porte d’entrée de la Chine en Afrique.

RELATIONS CULTURELLES ET ÉCONOMIQUES ENTRE LA CHINE ET LE SÉNÉGAL

La coopération culturelle entre la Chine et le Sénégal a été officialisée en 2008. Cette coopération n’est pas négligeable, depuis cette date, la Chine a distribué plusieurs centaines de bourses aux étudiants sénégalais depuis le début des années 2000. Des activités de découverte de la culture chinoise sont mises en place au niveau universitaire, en 2011 une tournée sous le nom de Radio Chine Internationale.

En 2011, il y a également eu l’inauguration du Grand Théâtre National Sénégalais avec une contribution chinoise de près de 30 millions d’euros.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Sénégal en 1974, les deux pays entretiennent une coopération amicale dans divers domaines. Ces dernières années, les relations économiques et commerciales entre les deux pays se sont considérablement développées. La Chine est désormais le deuxième partenaire commercial du Sénégal, et le commerce bilatéral a considérablement augmenté. En 2018, le commerce entre la Chine et le Sénégal a atteint 4,4 milliards de dollars américains, soit une augmentation de près de 30 % par rapport à l’année précédente.

Le Sénégal est également une destination importante pour les investissements chinois. Selon les données du gouvernement sénégalais, en 2018, il y avait plus de 200 entreprises à investissement chinois au Sénégal, avec un investissement total de 2,3 milliards de dollars US. Ces investissements ont permis de créer près de 10 000 emplois pour la population locale. En outre, la Chine a également fourni au Sénégal une assistance dans des domaines tels que la construction d’infrastructures, l’agriculture, l’éducation, les soins de santé et la culture.

Les relations économiques et commerciales croissantes entre la Chine et le Sénégal ont eu un impact positif sur l’économie sénégalaise et les moyens de subsistance de la population. Les investissements chinois ont favorisé le développement économique et créé des emplois pour la population locale. L’augmentation du commerce bilatéral a également entraîné une hausse des exportations et une baisse des importations, ce qui s’est traduit par une balance commerciale positive pour le Sénégal. En outre, l’aide de la Chine dans des domaines tels que la construction d’infrastructures et l’agriculture a également contribué à améliorer le niveau de vie des Sénégalais.

L’AVENIR DES RELATIONS ENTRE DAKAR ET PÉKIN

Le Sénégal et la Chine entretiennent depuis longtemps des relations chaleureuses et amicales. Ces dernières années, les deux pays ont approfondi leur coopération dans un certain nombre de domaines, notamment le commerce, les investissements, le développement des infrastructures et les échanges entre les peuples. Pour l’avenir, il y a tout lieu de croire que les relations sino-sénégalaises continueront à se renforcer.

La Chine est le premier partenaire commercial du Sénégal, et le commerce bilatéral n’a cessé de croître ces dernières années. La Chine est également l’une des principales sources d’investissements étrangers au Sénégal. Les entreprises chinoises jouent un rôle de plus en plus important dans le développement des infrastructures du Sénégal, notamment les routes, les chemins de fer, les ports et les aéroports.

Les échanges interpersonnels entre les deux pays sont en hausse, avec un nombre croissant d’étudiants sénégalais qui étudient en Chine et de touristes chinois qui visitent le Sénégal.

Toutes ces tendances laissent présager un avenir radieux pour les relations sino-sénégalaises. Grâce à l’expansion des liens économiques et à l’approfondissement des échanges entre les peuples, les deux pays sont bien placés pour renforcer leur amitié et leur coopération déjà solides dans les années à venir.