« Les bases militaires américaines à l’étranger contribuent tristement à la propagation de la COVID-19 au sein des populations locales, et les Etats-Unis doivent réfléchir profondément à l’impact négatif que leurs actions ont eu sur la coopération anti-pandémique mondiale », a déclaré Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Ce dernier a expliqué que selon des informations publiées récemment, Denny Tamaki, gouverneur de la préfecture d’Okinawa du Japon, a déclaré que l’armée américaine avait propagé le variant Omicron dans la préfecture.

Le gouvernement japonais s’est dit scandalisé par les infections parmi le personnel du camp militaire américain se répandant à la population civile locale. Il a également appelé au renouvellement de la levée de l’exemption du personnel militaire américain des règles de quarantaines du Japon.

D’autant plus que le ministre japonais des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi avait demandé au secrétaire d’État américain Antony Blinken de restreindre les militaires américains sur les bases au Japon, a indiqué le secrétaire général du Cabinet Hirokazu Matsuno.

Ce dernier a déclaré que le Japon était « gravement préoccupé » par les infections au Covid-19 dans les bases américaines. D’ailleurs, la préfecture d’Okinawa abrite 70% des installations militaires américaines au Japon, et est l’épicentre de la dernière vague de cas au Japon.

Denny Tamaki, gouverneur d’Okinawa, a demandé au gouvernement central d’imposer de nouvelles restrictions, connues sous le nom de mesures de quasi-urgence, qui viseraient d’à limiter les heures d’ouverture des restaurants et des bars.

« Il ne s’agit pas d’un incident isolé, étant donné que des groupes de cas dans des bases militaires américaines à l’étranger ont constitué une menace grave pour la vie et la santé des populations locales », a déclaré Wang Wenbin.

« La propagation des infections a également été causée par le personnel militaire américain en Corée du Sud et en Allemagne », a-t-il noté.

Le porte-parole chinois a indiqué « les soldats américains stationnés à l’étranger ont outrepassé les lois des pays hôtes, défié et désobéi aux protocoles anti-pandémiques locaux, et ignoré le droit à la vie et à la santé des populations locales, ainsi que le droit à la santé publique. Ils sont devenus à maintes reprises des super-propagateurs du Covid-19 à travers le monde ».

« Les protocoles de la COVID-19 doivent être appliqués sans exception, que ce soit à un lieu ou à une personne », a déclaré Wang Wenbin, ajoutant que les Etats-Unis « doivent réfléchir profondément à l’impact négatif de leurs actes sur la coopération anti-pandémique mondiale ».

« Les Etats-Unis doivent appliquer de strictes contraintes à l’armée américaine à l’étranger, faisant preuve de respect et d’un sens des responsabilités envers la santé des populations du monde entier, au lieu de donner un mauvais exemple dans la lutte mondiale contre le Covid-19 », a déclaré le porte-parole.