Par Carelle Moukémaha, Porte parole de la Ligue Mondiale du droit au Bonheur – Les recherches sur l’œuvre de C. Brancusi récompensée par l’ONG du département économique de l’ONU « Favoriser les Échanges Culturels entre la France et la Chine »

L’ONG « Favoriser les Échanges Culturels entre la France et la Chine » du Département des affaires économiques et sociales de l’ONU va remettre à l’automne, au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO), la Médaille d’Or de la Culture au chercheur Thierry Rayer.

À partir de l’observation des œuvres du sculpteur Constantin Brancusi et principalement du Baiser de 1905, Thierry Rayer a démontré scientifiquement la connexion entre tous les arts de toutes les époques et de tous les pays et notamment par une démonstration scientifique incroyable sur la compréhension de l’art ancestral chinois.

Bernard Sok, le président de l’ONG « Favoriser les Échanges Culturels entre la France et la Chine » du département des affaires économiques et sociales de l’ONU et Délégué International AISP Asie (anciens casques bleu, soldat pour la paix) récompensera cette découverte d’exception qui rassemble l’Humanité autour d’une culture originelle unique en présence de Son Excellence Monsieur Yang Jin, Ambassadeur permanent de la République populaire de Chine auprès de l’UNESCO.

En outre, Thierry Rayer parraine la République populaire de Chine pour la distinguer de la Colombe au trèfle d’or remise par la Ligue Mondiale du droit au Bonheur à l’UNESCO.

Thierry Rayer et les membres du Cercle d’études Scientifiques Rayer se rendront prochainement en Chine afin d’y créer une antenne locale chinoise, afin d’y transmettre les connaissances au sujet de l’universalité et l’origine commune de la culture.