Par Yoro Diallo – Il est de coutume que la fin de l’année donne lieu à des discours présentant le bilan des 12 mois écoulés, des projections sur l’année nouvelle et des formulations de vœux. Parmi les discours que j’ai entendus le dernier jour de l’année 2020, celui du Président Chinois Xi Jinping aura retenu mon attention.

Prof. Yoro DIALLO
Chercheur Principal / Directeur Exécutif du Centre d’Etudes Francophones
Directeur du Musée Africain
Institute of African Studies, Zhejiang Normal University, CHINA

Ce discours se singularise par l’intensité des mots, l’attachement du Dirigeant à sa patrie, à son peuple, à l’engagement initial d’un leadership de cinq générations et par la sincérité des vœux formulés pour la prospérité du peuple chinois, mais aussi pour l’harmonie dans le monde. Les vœux du Président Xi Jinping me rappellent un enseignement de la sagesse africaine du Mali qui dit ceci: «En priant pour vous-mêmes, priez pour vos prochains et pour le monde, car votre bonheur n’est rien sans le bonheur des autres».

Avec une tonalité pleine de militantisme et de poésie, le Président Xi Jinping a évoqué « l’épopée extraordinaire de la lutte anti-épidémique, vécue avec détermination et opiniâtreté » par le peuple chinois et ses dirigeants. Il a rendu un vibrant hommage au «personnel médical et soignant, aux soldats, aux scientifiques, aux travailleurs sociaux, aux volontaires, aux ouvriers, aux personnes âgées, aux jeunes, et à toutes les personnes qui ont répondu au péril de leur vie à l’appel du devoir, pour protéger leurs compatriotes». Avec humilité, le Président Xi Jinping relève que « les vrais héros sont au sein du peuple ».

Il a également évoqué certaines des nombreuses et importantes réalisations faites en 2020, notamment : «les objectifs fixés dans le 13ème Plan quinquennal, la feuille de route donnée pour la période du 14eme Plan quinquennal…La Chine a été la première des grandes économies au monde à avoir enregistré une croissance». Le PIB de la Chine pourrait atteindre 100.000 milliards de yuans en 2020, soit environs 14,36 billions d’USD. Parmi les objectifs fixés figurent certainement la mise en service du premier réacteur nucléaire «made in China», renforçant la Chine dans sa volonté d’indépendance en matière nucléaire vis-a-vis de la technologie occidentale.

Ce premier réacteur baptisé « Hallong One » peut produire jusqu’ à 10 milliards de kilowattheures d’électricité par an et réduire de 8,16 millions de tonnes d’émission de carbone. Parmi les prouesses de la Chine dans le domaine scientifique, nous notons la mission effectuée avec succès sur la lune, classant le pays parmi les trois nations au monde à avoir réalisé un tel évènement.

Les contacts avec le pays profond témoignent éloquemment de la proximité du le Président Xi Jinping avec les populations. Il parle de ces contacts en ces termes : «J’ai remarqué avec satisfaction lors de mes déplacements dans 13 provinces et municipalités, que les mesures de lutte anti-épidémique avaient été appliquées à tous les niveaux avec le plus grand sérieux. Où que l’on soit, on ressent cette volonté d’avancer et de progresser».

La Chine a enregistré des résultats historiques dans sa marche vers «l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance». Dans le domaine de la lutte contre la pauvreté, les excellents résultats de la politique mise en œuvre en la matière sont salués comme exemplaires depuis de nombreuses années par l’Organisation des Nations Unies.

A ce sujet le Président dit: «Nous avons remporté la victoire décisive dans la lutte pour éradiquer la pauvreté. Nous avons lancé l’ultime combat contre la pauvreté extrême et triomphé des plus redoutables obstacles. Au prix de 8 années d’efforts inlassables nous avons sorti de la pauvreté presque 100 millions d’habitants ruraux considérés comme pauvres selon les critères en vigueur, 832 districts ont été débarrassés de la pauvreté».

Président Xi Jinping

Il ajoute : «Ces dernières années, je me suis déplacé dans 14 régions pauvres, et j’ai été frappé par la détermination et l’opiniâtreté des habitants locaux et par les sacrifices de nos cadres qui se consacrent à la lutte contre la pauvreté. Nous devons poursuivre nos efforts sans relâche, pour redresser nos régions rurales et avancer à pas sûrs vers notre objectif de prospérité pour tous».

La création de zones économiques spéciales, suite à la mise en œuvre de la politique de la réforme et l’ouverture a produit des miracles en matière de développement.  A cet égard le Président note : «A l’avenir nous devrons poursuivre, avec toujours plus d’audace, l’approfondissement des réformes et l’élargissement de l’ouverture, tout en écrivant de nouveaux chapitres prometteurs». Le Dirigeant chinois exprime l’engagement de son pays en faveur du multilatéralisme : «En empruntant le chemin approprié, on ne se retrouve jamais seul. Les peuples du monde forment une grande famille…».

L’année 2021 marque l’année du premier des deux centenaires, celui du Parti Communiste Chinois. Créé en juillet 1921, dans un modeste immeuble à Shanghai, le Parti Communiste Chinois a conquis de haute lutte la libération de la Chine du joug des dominations étrangères. Il a accompli l’extraordinaire défi de la réunification du pays, gagné la confiance du peuple, porté l’espoir de toute la nation et entamé le renouveau de la nation chinoise. Telle demeure la ligne directrice de son engagement initial.

La gouvernance chinoise  avance avec détermination  dans sa mission au concept de développement centré sur le peuple. L’objectif du 1er Centenaire, consistant à la réalisation de la construction d’une société modérément prospère est pleinement atteinte. Avec détermination, La Chine entame sa nouvelle marche pour l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne et prospère à l’horizon 2049, objectif du deuxième centenaire, les cent ans de la Chine Nouvelle.