Le milliardaire Elon Musk a suggéré que les tensions entre la Chine et Taïwan pourraient être résolues en cédant un certain contrôle de Taïwan à Pékin.

Ce dernier avait quelques jours auparavant proposé un accord possible pour mettre fin à la guerre entre la Russie et l’Ukraine qui a suscité la condamnation de l’Ukraine.

« Ma recommandation… serait de trouver une zone administrative spéciale pour Taïwan qui soit raisonnablement acceptable, qui ne rendra probablement pas tout le monde heureux », a déclaré Elon Musk, au quotidien britannique Financial Times.

Ce dernier a fait ces remarques lorsque le journal l’a interrogé sur la Chine, où sa société de voitures électriques Tesla exploite une grande usine à Shanghai.

« Et il est possible, et je pense qu’il est probable, en fait, qu’ils puissent avoir un arrangement qui soit plus clément que celui de Hong Kong », a déclaré Elon Musk, cité par le journal FT.

La Chine a proposé à Taïwan un modèle d’autonomie « un pays, deux systèmes » similaire à celui de Hong Kong, mais ce modèle a été rejeté les partis politiques traditionnels de Taïwan.

Le ministère des Affaires étrangères de Taïwan a refusé de commenter les commentaires d’Elon Musk, mais un haut fonctionnaire taïwanais spécialiste de la planification de la sécurité dans la région a déclaré à l’agence de presse Reuters que « Musk doit trouver un conseiller politique lucide ».

« Le monde a vu clairement ce qui est arrivé à Hong Kong », a déclaré le fonctionnaire sous couvert d’anonymat. « Le dynamisme économique et social de Hong Kong a brusquement pris fin sous le règne totalitaire de Pékin. »

L’usine de Shanghai a représenté environ la moitié des livraisons mondiales de Tesla en 2021. Elon Musk a dit penser que le conflit au sujet de Taïwan était inévitable et a mis en garde contre son impact potentiel non seulement sur Tesla, mais aussi sur le fabricant d’iPhone Apple Inc et l’économie au sens large.