China Evergrande Group, en grande difficulté financière, a annoncé que l’une de ses divisions allait vendre l’intégralité de sa participation dans HengTen Network Holdings pour 273 millions de dollars.

Le géant immobilier chinois doit régler semaine après semaines de multiples échéances obligatoires, avec une dette globale de plus de 300 milliards de dollars.

Un accord a été trouvé avec Allied Resources Investment Holdings pour lui vendre 1,66 milliard d’actions de HengTen à un prix par action inférieur de 24% à son montant de clôture le 17 novembre.

Dans le même temps, le fondateur et président de China Evergrande, Xu Jiayin, a déjà utilisé environ 7 milliards de yuans (970 millions d’euros) de son propre argent provenant de la vente et du nantissement d’actifs pour maintenir sa société en activité.

Xu Jiayin, patron d’Evergrande

Actuellement, Xu Jiayin « lève personnellement des fonds » pour sauver Evergrande, selon le site China Business News (CBN), en citant une source anonyme familière avec la question. Evregrande est désormais le promoteur le plus endetté au monde, avec 300 milliards de dollars (265 milliards d’euros) de dettes.

Evregrande a réussi à rembourser plusieurs coupons en retard juste à temps, évitant ainsi un défaut de paiement qui pourrait plonger le reste du secteur — et peut-être le reste du monde — dans une crise.

Les autorités chinoises ont sommé Xu Jiayin d’utiliser son propre argent pour rembourser la dette. Toujours selon le site CBN, Xu Jiayin a réuni 970 millions d’euros en vendant des actifs personnels ou en les mettant en gage depuis le 1er juillet dernier. L’argent a été injecté dans Evergrande pour les opérations de base.

Lire aussi : La gérance d’Evergrande mise en cause

Evergrande ne mène plus de collecte de fonds auprès des entreprises, mais doit toujours payer les intérêts des obligations, les salaires du personnel et poursuivre les projets de construction, a rapporté CBN.

Le site n’a pas indiqué quels actifs personnels Xu Jiayin a vendus, mais des informations disent que le milliardaire a mis en gage et cédé des actifs sont nombreuses.

Selon l’agence de presse Reuters, l’homme d’affaires chinois a mis en gage deux propriétés de luxe à Hong Kong et a vendu des œuvres d’art et des calligraphies de sa collection privée pour lever des fonds.

Evergrande aurait vendu deux jets privés de la société pour plus de 50 millions de dollars (44 millions d’euros) le mois dernier. La société a également procédé à des ventes de ses actifs d’entreprise, subissant d’énormes pertes pour libérer des liquidités.

Dans le même, Evergrande a annoncé qu’elle vendait la totalité de sa participation dans la société de films et de télévision en continu HengTen Network pour 2,13 milliards de dollars hongkongais (240 millions d’euros), ce qui représente une perte de 8,5 milliards de dollars hongkongais (970 millions d’euros).

Dernièrement, Evergrande a vendu le fabricant néerlandais de moteurs électriques e-Traction pour 2 millions d’euros, soit une réduction de 97% par rapport à son prix d’achat de 500 millions de yuans (69 millions d’euros).

Les créanciers s’intéressent désormais aux autres actifs de Xu Jiayin, notamment un yacht de 60 mètres baptisé « Event », dont la valeur est estimée à 60 millions de dollars (53 millions d’euros) et un jet Airbus privé, a rapport l’agence de presse Reuters, citant des médias chinois.

Étant donné qu’Evergrande doit 300 milliards de dollars (265 milliards d’euros), la somme de 1,1 milliard de dollars (970 millions d’euros) provenant de la réserve personnelle de Xu Jiayin ne sera pas une grande différence dans l’accumulation de ses dettes, mais l’effort pourrait tout de même compter.

« Il doit montrer qu’il utilise au moins une partie de ses actifs personnels pour rembourser certaines dettes », a expliqué au site Bloomberg Zhiwu Chen, directeur du groupe de réflexion Asia Global Institute. « Il doit faire preuve de beaucoup de bonne volonté afin d’éviter des conséquences plus graves », a-t-il conclu. Le groupe Evergrande n’a pas souhaité répondre aux questions d’Insider.