1 personne sur 1000 est multimillionnaire, d’après le dernier rapport de l’agence Hurun, qui s’est basé sur les données du bureau national des statistiques.

En mai 2016, le pays abritait 1,34 million de multimillionnaires. Une hausse de 130’000 multimillionnaires par rapport à 2015, soit 10,7%.

Le nombre de milliardaires a atteint 89’000, soit 11’000 de plus que l’an dernier, soit une hausse de 14,1%. Ce derniers résident principalement dans le Guangdong, à Beijing, Shanghai, et dans le Zhejiang.  La capitale est la ville où se trouve le plus de super-riches, avec 1 milliardaire pour 100 habitants.

Wang Jianlin reste l’homme le plus riche du pays. Président du conglomérat Wanda Group, il possède un actif de 32,1 milliards de dollars (29,2 milliards d’euros). SA fortune s’est récemment réduite de 2% cette année, par rapport à 2015.

Ce dernier est suivi par Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, dont la fortune a augmenté de 41%, pour atteindre 30,6 milliards de dollars (27,8 milliards d’euros). En troisième position se trouve Pony Ma, CEO du groupe de communications Tencent, avec un patrimoine de 24,6 milliards de dollars (22,3 milliards d’euros).

Parmi la liste des plus grands fortunes du pays, celle de Yao Zhenhua (Image de Une), fondateur de Baonang Group, a été remarqué. Ce dernier est passé de la 6ème à la 4è place en un an, avec une fortune de 17,2 milliards de dollars.

Selon le rapport, les investissements financiers et les sciences ont été les secteurs qui ont généré la plus forte croissance l’année dernière, avec 23% des millionnaires cette année, contre 20% en 2015. En revanche, la part du secteur manufacturier a chuté de 28% à 26 %.

En octobre, la Chine est devenue le pays des super-riches, avec 2’056 personnes possédant 2 milliards de yuans, soit 270 millions d’euros, ou plus, contre 1’877 l’an passé, selon le classement du Hurun Report.

Il y a 20 ans, « les premières fortunes se sont faites en Chine avec la Bourse, puis avec l’industrie manufacturière, l’immobilier, les technologies de l’information et, aujourd’hui, c’est avec l’utilisation des marchés de capitaux pour des investissements financiers », avait expliqué le président de Hurun Report, Rupert Hoogewerf.