En 2016, le marché chinois a connu la plus grande croissance dans le secteur touristique d’Afrique du sud, selon le ministère sud-africain du tourisme. La hausse s’est élevée à 38% par rapport à 2015.

Le marché chinois est désormais l’un des plus importants pour le tourisme sud-africain, derrière la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Allemagne. Pour Derek Hanekom, ministre du Tourisme, « la croissance du nombre de touristes arrivant de Chine est principalement liée à l’amélioration du processus d’octroi de visa », permettant aux agences de voyage de demander les visas au nom de leurs touristes chinois.

Ainsi, le nombre de touristes chinois en visite en Afrique du Sud est passé de 5 402 en juillet 2015 à 8 858 en juillet 2016, a indiqué le département dans ses derniers chiffres mis à jour en septembre 2016.

La plus forte croissance du nombre d’arrivées touristiques en Afrique du Sud par marché source étranger en juillet 2016 était celle de la Chine, avec une progression de 64%, a rapporté lundi le département du Tourisme.

Entre juillet 2015 et juillet 2016, les nombres d’arrivées touristiques par région géographique révèle une progression de +47,7% pour l’Asie, de +35,1% pour le Moyen-Orient, de +26,1% pour l’Amérique du Nord, de +24,4% pour l’Amérique Centrale et du Sud, de +17,5% pour l’Europe, et de +16,4% pour l’Australie.

La plus faible augmentation (+9%) a été celle de la région africaine, y compris les îles de l’océan Indien. « Nous sommes très heureux de voir que toutes les régions enregistrent une progression du nombre d’arrivées », a indiqué le directeur général du département du Tourisme, Victor Tharage.

« Cela ne peut que motiver le gouvernement et l’industrie du tourisme pour intensifier leurs efforts de marketing pour le pays en tant que destination de rapport qualité/prix élevée, et veiller à ce que les touristes une fois arrivés reçoivent un service excellent à tous points de vue », a-t-il dit.