La Chine a presque fini de construire deux dizaines de structures conçues pour stocker des missiles sol-air de longue portée, sur des îles artificielles en mer de Chine méridionale

Des responsables américains ont indiqué à l’agence de presse britannique, Reuters, que cette situation va poser une colle à la nouvelle administration Trump, qui s’était engagé à adopter une ligne ferme par rapport à la Chine en mer de Chine méridionale.

D’ailleurs, les membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) sont « tous conscients du fait que la politique des Etats-Unis évolue avec l’administration Trump« , a souligné le ministre des Affaires étrangères des Philippines, Perfecto Yasay pendant une conférence de presse après une réunion avec ses homologues de l’ASEAN.

« Nous n’avons pas encore une image précise de ce que pourrait être sa politique étrangère au regard de la relation avec la Chine. Nous espérons cependant que cette politique sera positive… et nous espérons voir un tableau plus concret et plus clair dans les mois à venir« , a indiqué ce dernier.

Or à Bonn (Allemagne), lors de la première rencontre sino-américaine, le secrétaire d’Etat Rex Tillerson avait affirmé l’importance d’une relation sino-américaine constructive, auprès de son homologue chinois, Wang Yi.

Beijing revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, où transitent chaque année 4’565 milliards d’euros de biens, sans compter les nombreuses ressources naturelles présentes dans la région. Les Philippines, Bruneï, la Malaisie, Taïwan et le Vietnam revendiquent également ces territoire.

En décembre 2016, l’Asia Maritime Transparency Initiative (AMTI) annonçait la mise en place par la Chine de systèmes de défense antiaériens et antimissiles sur les sept îles artificielles qu’elle a construite sur des récifs de mer de Chine méridionale.

Beijing renforce sa présence militaire en mer de Chine méridionale

D’ailleurs, ces derniers jours, selon Reuters, des responsables américains avaient évoqué la présence de construction de bâtiment en béton, avec des toits rétractables sur les récifs de Fiery Cross, de Mischief et de Subi. Précautionneux, ils avaient indiqué que cela pouvait être considéré comme une escalade militaire.