Le State Grid Corporation of China a annonce un investissement de 3,5 milliards de dollars dans les infrastructures numériques d’ici la fin de l’année 2020. Cette société chinoise est le plus grand gestionnaire de réseau, transporteur et distributeur d’électricité de la Chine, et du monde en nombre d’employé.

State Grid Corporation of China

La société chinoise a annoncé son intention d’investir 24,7 milliards de RMB (3,15 milliards d’euros) dans les infrastructures numériques en 2020 dans le cadre des efforts visant à revitaliser l’économie avec des investissements dans de « nouvelles infrastructures » qui soutiennent les projets technologiques, a rapporté Caixin.

Afin de promouvoir la mise en œuvre du plan d’investissement, la société chinoise a signé des accords de coopération stratégique avec plusieurs entreprises technologiques, dont Tencent, Alibaba, Baidu et Huawei.

Le but est de construire une infrastructure numérique chinoise dans le secteur de l’énergie, y compris les grands centres de données, l’industrie Internet, réseaux 5G et intelligence artificielle (IA).

Lire aussi : Les start-ups de technologie de pointe sauvées de la crise sanitaire

L’annonce du plan d’investissement intervient un mois après que la décision du Premier ministre Li Keqiang de donner plus d’importance à la construction de « nouvelle infrastructure », afin d’accélérer la mise à niveau structurelle de son économie basée sur de la technologie chinoise.

D’ailleurs, le gouvernement a annoncé en mai 2020 un vaste plan d’investissement d’un montant de 3.750 milliards de yuans (481 milliards d’euros) pour financer les infrastructures, sur fond de ralentissement économique du géant asiatique.

Ces investissements seront notamment destinés au déploiement de la technologie 5G, appelée à révolutionner les communications, et à généraliser les véhicules à énergies nouvelles, a indiqué le Premier ministre chinois Li Keqiang dans un discours ouvrant la session annuelle du Parlement.

En avril, la Commission chinoise de développement et de réforme de la Chine (NDRC), le principal planificateur économique du pays, a défini la «nouvelle infrastructure» comme comprenant une infrastructure basée sur l’information comme la 5G et l’Internet des objets (IoT), infrastructure convergente soutenue par l’application de la Internet, Big Data et IA; et une infrastructure innovante qui soutient la recherche scientifique, le développement technologique et le développement de produits.