Après des rumeurs assurant que le saumon était responsable de la contamination de coronavirus à Beijing, des experts et dirigeants chinois et norvégiens ont assuré que le saumon n’était pas la source du Covid-19.

Wu Zunyou, épidémiologiste en chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a indiqué le 13 juin dans un communiqué que les poissons dans leur habitat naturel ne peuvent pas contracter de coronavirus, cependant, ils peuvent être contaminés par des employés lors de leur capture ou de leur transport.

Il a indiqué qu’il ne peut pas être conclu que « le saumon est la source d’infection (du coronavirus, ndlr) simplement parce qu’un nouveau coronavirus a été détecté sur des planches à découper ».

De leurs côtés, les autorités chinoises et norvégiennes ont conclu que le saumon norvégien n’était probablement pas la source du nouveau coronavirus retrouvé sur des étals d’un marché de Pékin, a déclaré le ministre norvégien de la Pêche et de la Mer.

Après une réunion officielle entre les deux pays le 16 juin, les deux pays sont parvenus à la conclusion que l’origine du nouveau foyer de contamination dans la capitale chinoise ne se trouvait pas dans du poisson importé de Norvège, a déclaré Odd Emil Ingebrigtsen.

« Nous pouvons lever l’incertitude et l’arrêt des exportations de saumon vers la Chine », a-t-il ajouté. D’ailleurs, le site d’actualités Jiemian.com a indiqué que la Chine importe environ 80 000 tonnes de saumon réfrigéré et congelé chaque année, venant principalement de Norvège, du Chili, des îles Féroé, de l’Australie et du Canada.