Les autorités douanières chinoises ont commencé à tester toutes les expéditions de viande importée afin de savoir si elles sont contaminées par le nouveau coronavirus, Covid-19.

Marché de Xinfadi à Beijing, où est apparu les cas contaminés de Covid-19

En plus de ces tests sur la viande, des responsables de certaines grandes villes chinoises contrôlent également les produits sur les marchés intérieurs. Ces mesures ont été décrétées après l’apparition d’une nouvelle épidémie d’un l’agent pathogène sur un marché de gros de fruits de mer et de viande dans la capitale chinoise.

Les autorités portuaires effectuent des tests d’acides nucléiques sur toutes les expéditions de viande importée, a déclaré une source anonyme à l’agence de presse, Reuters. Les fonctionnaires des douanes ont également commencé à tester chaque envoi, au lieu de simplement prendre quelques échantillons, a-t-il déclaré.

La montée en puissance des tests intervient après que l’épidémie a été attribuée à une planche à découper utilisée par un vendeur de saumon importé. Le saumon a été retiré des supermarchés et des plateformes d’épicerie dans les grandes villes.

Les autorités de la capitale ont testé plus de 2 000 échantillons d’aliments, notamment de la viande, des fruits de mer et des œufs, et ils sont tous conformes aux normes chinoises, selon le gouvernement de la ville.