La Chine a créé 12,06 millions de nouveaux emplois urbains en 2022, atteignant ainsi l’objectif annuel du gouvernement de 11 millions en dépit d’un ralentissement de la croissance économique en raison de l’épidémie de Covid-19.

Un légèrement à la baisse par rapport à l’année 2021 : le gouvernement avait créé 12,69 millions d’emplois urbains contre 11,86 millions en 2020 et 13,52 millions dans la période pré-COVID 2019.

Les responsables politiques ont promis de donner la priorité à la stabilisation du marché de l’emploi, ajoutant qu’il s’agit d’un élément clé pour que l’économie fonctionne dans une fourchette raisonnable, alors que les mesures anti-Covid frappent les entreprises du secteur manufacturier et des services.

Face au ralentissement de la croissance, aux épidémies fréquentes et étendues de COVID-19 ainsi qu’à un environnement extérieur changeant et complexe, l’emploi en Chine est resté globalement stable et ces résultats sont « durement gagnés« , a déclaré Wang Xiaoping, responsable du ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, dans une interview accordée à Xinhua.

Ce dernier a dit s’attendre à ce que le marché du travail chinois reste globalement stable en 2023, mais « la stabilisation de l’emploi se heurte encore à de nombreux défis. »

« Face aux défis en matière d’emploi, la Chine s’en est tenue à une politique de l’emploi d’abord et a élaboré une série de mesures efficaces, en mettant l’accent sur les groupes clés », a indiqué, de son côté, Kang Yi, chef du BES.

« En raison de la résurgence de l’épidémie, les petites et moyennes entreprises ont été confrontées à de plus grandes difficultés en 2022, ce qui a rendu le fait de décrocher un emploi plus difficile pour les groupes clés, en particulier les jeunes, » a indiqué ce dernier.

D’après lui, le marché de l’emploi s’était redressé récemment, les politiques favorables à la croissance et les mesures de suivi prenant progressivement effet.

Les données du BES montrent que le taux de chômage urbain en Chine s’est établi à 5,5% en décembre 2022, soit une baisse de 0,2 point de pourcentage par rapport au mois précédent.

Ainsi, le taux de chômage chez les personnes âgées de 16 à 24 ans a diminué de 0,4 point de pourcentage par rapport à novembre, pour se situer à 16,7% en décembre. Or la Chine comptera 11,58 millions de diplômés de l’enseignement supérieur qui rejoindront le marché du travail en 2023, un record, a déclaré Wang Xiaoping, notant que l’aide aux jeunes pour trouver un emploi serait une priorité.

D’ailleurs, le taux chez les personnes âgées de 25 à 59 ans, qui constituent la majorité du marché du travail, s’est établi à 4,8%, selon les données. Tandis que le taux de chômage recensé dans 31 grandes villes s’est établi à 6,1% en décembre 2022, soit une baisse de 0,6 point de pourcentage par rapport au mois précédent.

En 2022, le nombre de travailleurs migrants ruraux a été de 295,62 millions, soit une augmentation de 3,11 millions, ou de 1,1% en base annuelle. Ce chiffre était supérieur au niveau enregistré avant la pandémie en 2019, selon le BES.

Kang Yi a estimé que le nombre de diplômés universitaires en Chine dépasserait 11,5 millions cette année, ce qui mettrait la pression sur le marché de l’emploi du pays, mais il s’est dit confiant dans le fait de pouvoir surmonter ce défi.

La croissance économique de la Chine n’a été que de 3 % au cours des trois premiers trimestres de 2022 et devrait rester autour de ce taux pour l’ensemble de l’année 2022. Il s’agira de l’un de ses pires années en près d’un demi-siècle.

« A mesure que l’économie se redresse et que la demande d’embauche augmente, les ouvertures de postes devraient également augmenter. Le marché de l’emploi en Chine connaîtra une amélioration globale cette année », a affirmé Kang Yi.

Des facteurs tels que la reprise du travail et de la production, la relance du secteur des services, et le développement rapide de nouveaux moteurs de croissance, sont parmi les facteurs favorables qui contribuent à créer des opportunités d’emploi, a déclaré le directeur du Bureau d’Etat des Statistiques.