Le 18 janvier, une avalanche s’est produite à la sortie d’un tunnel sur une route reliant la ville de Nyingchi, dans le comté de Medog, au comté de Mainling dans le sud-est du Tibet.

Les responsables municipaux de Nyingchi, localité située à 3.040 mètres au-dessus du niveau de la mer, ont précisé que l’avalanche avait piégé des personnes dans leurs véhicules et qu’une opération de sauvetage était en cours pour les disparus, a cité l’agence de presse, Xinhua.

Les autorités chinoises ont annoncé, le 21 janvier, que le nombre de victimes de l’avalanche s’est alourdi à 28 morts. « Le bilan de l’avalanche dans la région du Tibet s’est alourdi à 28 morts, après que huit nouveaux corps ont été retrouvés sur le site vendredi », a rapporté le quotidien chinois Global Times citant les autorités locales.

Les opérations de recherche et de sauvetages ont pris fin, selon la même source. Les autorités avaient immédiatement dépêché une équipe de secours composée de 131 personnes et 28 véhicules sur les lieux de l’accident pendant la nuit du 18 janvier pour porter secours aux victimes.

Les avalanches ne sont pas rares dans l’Himalaya. En octobre 2022, au moins 26 personnes ont trouvé la mort en Inde lors d’une avalanche sur le mont Draupadi ka Danda-II dans l’Etat d’Uttarakhand (nord).