Le ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi, s’est entretenu par téléphone avec le nouveau ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Chung Eui-yong, afin d’échanger sur les relations bilatérales et des questions relatives à la péninsule coréenne.

Il s’agit de la première conversation téléphonique entre les ministres de la Chine et de la Corée du sud, depuis que Chung Eui-yong a pris ses fonctions la semaine dernière.

« La Chine et la Corée du Sud sont à la fois des voisins et des partenaires stratégiques de coopération de premier plan », a souligné le chef de la diplomatie de la Chine, Wang Yi.

« Sous la direction attentive des plus hauts dirigeants des deux pays, et grâce aux efforts conjoints des deux parties, les relations entre la Chine et la Corée du sud n’ont cessé de progresser en direction d’un développement commun, d’oeuvrer à la paix régionale et de conjuguer leurs efforts pour redynamiser l’Asie et promouvoir la prospérité mondiale », a indiqué le diplomate chinois.

De son côté, le ministère sud-coréen des affaires étrangères, a indiqué dans un communiqué que «les ministres sont convenus de l’importance des échanges entre les dirigeants des deux pays ainsi qu’entre des fonctionnaires de haut niveau qui permettraient d’approfondir et de développer les relations entre la Corée du Sud et la Chine en tant que partenaires de coopération stratégique et sont convenus de les poursuivre activement».

Cette année sera l’Année des échanges culturels Chine-Corée du Sud, a rappelé Wang Yi, qui a indiqué qu’en 2022, la Chine et la Corée du sud le 30ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Au début de l’année 2021, les présidents de la Chine et de la Corée du sud se sont entretenus par téléphone pour inaugurer conjointement l’Année des échanges culturels Chine-Corée du Sud.

A cette occasion, la Chine et la Corée du sud sont parvenus à un nouveau et important consensus sur le renforcement de leurs échanges et de leur coopération dans divers domaines, ce qui a constitué un excellent début pour le développement des relations bilatérales en 2021, a déclaré Wang Yi.

La situation régionale et internationale actuelle évolue rapidement, si bien que la Chine et la Corée du sud doivent renforcer leur communication et leur coopération, mettre en œuvre l’important consensus de vues atteint par présidents Xi Jinping et Moon Jae-in, et faire franchir une nouvelle étape au partenariat de coopération stratégique Chine-Corée du Sud pour lui permettre de rester d’actualité, a-t-il ajouté.

La Chine est prête à travailler de concert avec la Corée du Sud pour consolider les acquis de la lutte contre la pandémie de Covid-19, renforcer la coopération bilatérale et multilatérale contre la pandémie, améliorer les arrangements conjoints en matière de prévention, de contrôle et de « procédures accélérées », a expliqué Wang Yi.

Ce dernier a indiqué que la Chine essaie d’éviter d’exporter des cas en Corée du sud, et vice-versa. La Chine et la Corée du sud vont aussi « garantir le maintien des voyages relatifs aux affaires urgentes pour contribuer au développement économique des deux pays et faciliter leurs échanges et leur coopération dans divers domaines »

De son côté, Chung Eui-yong a affirmé que la Corée du Sud attachait une grande importance au développement de ses relations avec la Chine, et que « les deux années à venir allaient revêtir une importance particulière pour les relations entre la Corée du Sud et la Chine », selon l’agence de presse, Xinhua.

La Chine et la Corée du sud « doivent conjointement planifier leurs futurs échanges de haut niveau, garantir la réussite de l’Année des échanges culturels Corée du Sud-Chine et des activités liées au 30e anniversaire de leurs relations bilatérales, et approfondir leurs échanges et leur coopération dans des domaines comme l’économie, le commerce, les humanités et la culture », a-t-il affirmé.

La Corée du Sud soutient fermement les efforts de la Chine pour héberger les Jeux olympiques d’hiver à Beijing, et est disposée à approfondir sa coopération régionale avec la Chine pour mieux lutter contre la pandémie, a ajouté le chef de la diplomatie de la Corée du sud.

La Chine et la Corée du sud ont également échangé des points de vue sur diverses questions internationales d’intérêt mutuel. D’ailleurs, au cours des discussions, la Chine et la Corée du sud ont également parlé du forum régional de coopération sanitaire en Asie du Nord-Est proposé par la Séoul, pour faire face aux pandémies et autres défis communs et sont convenus de poursuivre la communication pour promouvoir l’initiative, selon le ministère.

Concernant les affaires internationales, le chef de la diplomatie chinoise a déclaré que la Chine était favorable à la mise en place de mécanismes de coopération régionale caractérisés par l’ouverture et l’inclusion, et s’opposait à toute division du monde basée sur des lignes idéologiques.

Pour ce qui est de la situation dans la péninsule coréenne, Wang Yi a déclaré que l’évolution de la situation dans la péninsule avait un impact direct sur les intérêts de la Chine et de la Corée du Sud.

La Chine a toujours attaché une grande importance au rôle unique que la Corée du Sud joue en tant que partie concernée dans les affaires de la péninsule, a indiqué Wang Yi, ajoutant que la Chine et la Corée du sud devaient travailler à renforcer leur communication et leur coordination, maintenir la paix et la stabilité dans la péninsule, et s’efforcer d’atteindre les deux objectifs majeurs que sont la dénucléarisation et la création d’un mécanisme de paix permanent sur la péninsule.

Chung Eui-yong a quant à lui présenté les positions de la Corée du Sud, soulignant que Séoul était prête à continuer à jouer un rôle constructif dans la promotion d’une reprise des pourparlers de paix dans la péninsule.