Des représentants de la Russie et de la Chine ont discuté du développement de la coopération économique et commerciale bilatérale lors du forum d’affaires, intitulé « Coopération russo-chinoise dans une nouvelle ère » qui s’est tenu les 7 et 8 setepmbre, en marge du 7e Forum économique oriental (FEO).

Dans un discours vidéo, l’ambassadeur de Chine en Russie, Zhang Hanhui, a souligné la résilience de la coopération économique et commerciale entre les deux pays. D’autant que la Chine est le premier partenaire commercial de la Russie pendant 12 années consécutives.

Engager de nouveaux domaines de coopération

Le représentant commercial de la Russie en Chine, Alexeï Dakhnovski, a déclaré que la Russie et la Chine devaient renforcer leur coopération dans les domaines du commerce électronique, des transports et de la logistique. Il s’agira également de faciliter les paiements transfrontaliers entre les banques.

Nikolaï Kharitonov, président du Comité de la Douma d’Etat sur le développement de l’Extrême-Orient et de l’Arctique, a déclaré que les régions de l’Extrême-Orient de la Russie devraient renforcer les échanges économiques avec les provinces chinoises.

Selon l’agence de presse, Xinhua, le président du comité a ajouté que la Chine et la Russie devraient se concentrer davantage sur le développement de produits à haute valeur ajoutée qui intéressent les consommateurs chinois, tout en favorisant le développement du commerce électronique.

Pour Zhou Liqun, président de l’Union des entrepreneurs chinois en Russie, les deux pays doivent travailler pour maintenir la stabilité des chaînes industrielles et d’approvisionnement et favoriser de nouveaux points de croissance dans l’économie numérique, le développement vert et la biomédecine.

Le 7ème Forum économique oriental a été placé sous le thème « Sur la voie d’un monde multipolaire« . Lancé en 2015, le forum a servi de lieu important de dialogue entre les hommes politiques, les chefs d’entreprise et les experts en vue de promouvoir le développement de l’Extrême-Orient et la coopération régionale.

Moscou et Pékin prêts à lancer un nouveau gazoduc

Lors de ce sommet économique avec d’autres pays d’Extrême-Orient, le président Vladimir Poutine a évoqué des discussions sino-russes autour d’un nouveau gazoduc entre de la Chine à la Russie passant par la Mongolie.

«Nous discutons d’un projet de développement d’infrastructure visant à livrer du gaz russe à la Chine via la Mongolie», a affirmé Vladimir Poutine lors d’un échange télévisé avec le Premier ministre mongol Luvsannamsrai Oyun-Erdene à l’occasion du Forum économique oriental.

En début de semaine, les puissances voisines de la Russie, notamment la Chine, ont mené des manœuvres militaires communes avec l’armée russe, symbole du rapprochement entre les deux capitales à l’œuvre depuis plusieurs années.

Le développement d’un nouveau gazoduc – le Power of Siberia 2 – qui relierait donc la Russie à la Chine en passant par la Mongolie est à l’étude par Gazprom en complément du gazoduc Power of Siberia.

Ce gazoduc a été inauguré en 2019 avec une capacité de 61 milliards de m3 par an. Une fois en marche, Power of Siberia 2 pourrait transporter 50 milliards de m3 par an, ce qui représente une capacité quasiment équivalente à celle de Nord Stream 1 entre la Russie à l’Europe.