La Chine, la France et l’Allemagne s’accordent sur le climat

par | Juil 12, 2021 | Europe, MONDE

Le sommet sur le climat des dirigeants Chine-France-Allemagne qui s’est tenu le 5 juillet par liaison vidéo a été largement salué par des experts étrangers pour le renforcement de la coopération Chine-Union européenne (UE) dans la lutte contre le changement climatique et la relance de l’économie mondiale dont il a témoigné.

Dans le cadre de la préparation des prochaines échéances multilatérales, en particulier le Congrès mondial de l’UICN, la COP 15 de Kunming, la COP26 de Glasgow et le sommet du G20 à Rome, le président chinois Xi Jinping, le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, ont échangé longuement.

Lire aussi : La Chine, la France et l’Allemagne s’engage à lutter contre le changement climatique

La Chine a décidé d’accepter l’Amendement de Kigali au protocole de Montréal et de renforcer le contrôle des gaz à effet de serre autres que le dioxyde de carbone, tels que les hydrofluorocarbures.

Une décision saluée par Emmanuel Macron et Angela Merkel qui ont abordé avec Xi Jinping les étapes concrètes, notamment la fin du financement des centrales à charbon, nécessaires pour atteindre les objectifs fixés concernant l’évolution des émissions de gaz à effet de serre et l’atteinte de la neutralité carbone.

Emmanuel Macron et Angela Merkel ont signalé l’importance d’avancer sur un soutien de la Chine à la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples, initiative structurante pour la protection de la biodiversité.

« J’ai annoncé que la Chine s’efforcera d’atteindre le pic des émissions de dioxyde de carbone d’ici 2030 et de parvenir à la neutralité carbone d’ici 2060. Cela signifie que la Chine, en tant que plus grand pays en développement du monde, réalisera la réduction la plus spectaculaire au monde de l’intensité des émissions de carbone, et parviendra à la neutralité carbone du pic des émissions de carbone dans le délai le plus court de l’histoire du monde », a rappelé Xi Jinping lors du sommet.

Selon Xi Jinping, la Chine a donc inclus le pic de carbone et la neutralité carbone dans son plan global de conservation écologique, et a encouragé le développement d’une économie circulaire verte et à faible niveau de carbone sur tous les plans.

«La réponse au changement climatique est la cause commune de toute l’humanité», a déclaré Xi Jinping, ajoutant que la Chine «ne devait pas être un instrument de marchandage pour la géopolitique, ni une cible pour attaquer d’autres pays, ni une excuse pour les barrières commerciales».

Xi Jinping a déclaré que la Chine adhérerait aux principes d’équité, de responsabilités communes mais différenciées et de capacités respectives. Ainsi, la Chine va favoriser la mise en œuvre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et de l’Accord de Paris, et va développer activement la coopération Sud-Sud sur le changement climatique.

«Nous espérons que les économies développées montreront l’exemple en matière de réduction des émissions et prendront l’initiative de respecter leurs engagements financiers afin de fournir un soutien technique et de renforcement des capacités adéquat aux pays en développement pour lutter contre le changement climatique», a déclaré Xi Jinping, à Emmanuel Macron et Angela Merkel.

Pour les experts, cela démontre l’engagement ferme de la Chine et sa contribution importante à la réponse mondiale au changement climatique.

Notant que l’engagement de la Chine en faveur de la neutralité carbone est « crucial et ambitieux », Lyazid Benhami, vice-président de l’Association des Amitiés Franco-Chinoises de Paris, a déclaré à l’agence de presse Xinhua qu’à travers ce sommet.

La France, l’Allemagne et la Chine ont transmis des messages positifs à la communauté internationale, selon lui, ajoutant que «la Chine et l’UE sont les forces motrices des actions en faveur du climat, et qu’une coopération étroite entre ces deux parties est d’une grande importance».

« Le changement climatique est un défi mondial qui nécessite des mesures conjointes urgentes de la part de différents pays », a assuré Berthold Kuhn, chercheur principal à l’Université libre de Berlin, notant que le sommet vidéo est important car la Chine et l’Europe envoient des signaux de coopération continue et d’efforts communs.

Lors du sommet, Xi Jinping a réitéré qu’il prônait toujours la construction d’une communauté de destin pour l’humanité et se tenait prêt à renforcer la coopération avec la France et l’Allemagne sur le changement climatique.

Kwon Ki-sik, directeur de l’Association d’amitié des villes Corée-Chine, a indiqué que pour maintenir le développement durable de l’écosystème terrestre, il est très important de renforcer la coopération multilatérale au sein de la communauté internationale.

Selon lui, ce sommet entre les dirigeants chinois, français et allemand « est d’une importance pragmatique et jouera un rôle important pour attirer l’attention de la communauté internationale sur le changement climatique ».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :