La Chine réagit aux déclarations de Tsai Ing-wen

par | Août 11, 2021 | TAIWAN

La dirigeante de Taiwan, Tsai Ing-wen a appelé le Japon et d’autres pays développés à intensifier leur coopération avec l’île, suscitant la colère de la Chine, qui a rejeté toute tentative d’indépendance de Taiwan

Tsai Ing-wen a lancé cet appel dans une interview en ligne avec le magazine mensuel japonais Bungei Shunju. Elle y a mentionné la déclaration conjointe publiée après un sommet Japon-États-Unis en avril et le communiqué du sommet du Groupe des Sept en juin, qui faisaient toutes deux références à l’importance de la paix et de la stabilité sur le détroit.

Lire aussi : Les Etats-Unis et le Japon apportent un soutien officiel à Taïwan

Elle a déclaré qu’en discutant du détroit de Taïwan et en exprimant les inquiétudes du Japon, les États-Unis et d’autres pays enverraient un signal à la Chine, qui poursuit son renforcement militaire.

Tsai Ing-wen a également déclaré qu’une collaboration croissante entre Taïwan et ses partenaires obligera la Chine à faire preuve de retenue dans l’élaboration de ses politiques, y compris dans ses activités militaires.

Tsai Ing-wen a aussi déclaré que le don de vaccins contre le coronavirus du Japon à Taïwan était la preuve de leur amitié de longue date, et elle est reconnaissante que le pays ait offert un coup de main à un moment des plus difficiles pour Taïwan.

Tsai Ing-wen a déclaré que la considération et le soutien mutuels, qu’elle appelle un cycle de bonté, sont très importants. Elle a ajouté qu’elle souhaitait transmettre les relations bilatérales à la prochaine génération.

Suite à ces déclarations, Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d’Etat, a déclaré que «toute tentative de l’autorité du Parti démocrate progressiste (PDP) de Taiwan à la recherche de « l’indépendance de Taiwan » en complotant avec des forces extérieures est futile et vouée à l’échec».

Ma Xiaoguang a réitéré qu’il n’y a qu’une seule Chine dans le monde et que Taiwan est une partie inséparable du territoire chinois, et a déclaré qu’aucun individu ou force ne peut changer ce fait.

De son côté, le Japon a annoncé avoir fait don de 1,24 millions de doses du vaccin britannique « AstraZeneca » à Taïwan. L’agence américaine Associated Press a indiqué qu’un avion chargé de doses du vaccin est arrivé, vendredi, en provenance du Japon à « l’aéroport international de Taïwan », pour aider Taiwan à lutter contre le Covid-19.

De son côté, le ministre japonais des Affaires étrangères Toshimitsu Motegi a déclaré que le don reflétait « le partenariat et l’amitié entre le Japon et Taïwan », selon l’agence américaine.

Toshimitsu Motegi a ajouté, lors d’une conférence de presse, que « son pays a fourni des vaccins exauçant une demande de la partie taïwanaise ». Le ministre japonais des Affaires étrangères a souligné que « le don de Tokyo est basé sur l’amitié entre les deux partenaires régionaux ».

Taïwan a signé des contrats pour obtenir 10 millions de doses du vaccin « AstraZeneca », 5,05 millions du vaccin américain « Moderna » et 4,76 millions de vaccins de l’initiative « Covax » de l’OMS.

Covax est une initiative mondiale qui collabore avec les gouvernements et les fabricants pour assurer la disponibilité des vaccins utilisés afin de limiter la propagation de la pandémie du coronavirus.

Lire aussi : La Chine adhère au mécanisme COVAX

La dirigeante Tsai Ing-wen  a accusé la Chine, en juillet 2021, d’empêcher Taiwan d’obtenir des doses du vaccin Pfizer- BioNTech, selon la même source.

« En ce qui concerne l’allemand BioNTech, nous sommes sur le point de finaliser le contrat avec le fournisseur allemand, mais en raison de l’intervention de la Chine, il a été retardé jusqu’à présent et nous n’avons aucun moyen de conclure (l’accord) », avait déclaré Tsai Ing-wen.

Les relations entre Beijing et Taipei sont tendues depuis 1949, lorsque les forces dirigées par le Kuomintang ont pris le contrôle de Taïwan par la force, suite à leur défaite dans la guerre civile avec le Parti Communiste Chinois en Chine, et l’inauguration de la République chinoise sur l’île.

La Chine ne reconnaît pas l’indépendance de Taïwan et le considère comme faisant partie du territoire chinois, et rejette toute tentative de séparation. De son côté, Taïwan ne reconnaît pas non plus le gouvernement central de Beijing. Pour sa part, l’Organisation des Nations Unies (ONU), n’a pas reconnu Taiwan comme pays à proprement parlé.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :