samedi, mai 18

La Chine s’oppose fermement à la hausse des tarifs douaniers américains

« La Chine s’oppose fermement à une nouvelle augmentation des droits de douane par les Etats-Unis sur certains produits chinois et dépose des représentations solennelles. Elle prendra également des mesures résolues pour sauvegarder ses propres droits et intérêts », a annoncé le ministère chinois du Commerce.

L’augmentation par les États-Unis des droits de douane au titre de l’article 301 viole l’engagement du président Biden de « ne pas chercher à supprimer et à contenir le développement de la Chine » et de « ne pas chercher à découpler et à rompre les liens avec la Chine », indique un communiqué du ministère, ajoutant que cette mesure « affectera gravement l’atmosphère de la coopération bilatérale ».

Le président américain Joe Biden a dévoilé mardi une série de fortes augmentations des droits de douane sur toute une série d’importations chinoises. Il s’agit pour l’agence de presse, Xinhua, d’une « démarche protectionniste largement considérée comme mettant en péril l’ambition américaine d’améliorer la compétitivité et de réduire les émissions de carbone ».

Les nouvelles mesures concernent 18 milliards de dollars de produits chinois importés, dont l’acier et l’aluminium, les semi-conducteurs, les batteries, les minéraux critiques, les cellules solaires et les grues, tout en maintenant les droits de douane de l’ère Trump sur plus de 300 milliards de dollars de marchandises.

Lire aussi : Joe Biden dévoile de nouveaux tarifs douaniers sur les produits chinois

L’agence de presse chinoise a assuré qu’il s’agit « surtout d’un geste symbolique, l’administration Biden essayant de se montrer dure à l’égard de la Chine dans le cadre de la bataille de plus en plus féroce de l’élection présidentielle américaine prévue en novembre ».

De son côté, le ministère chinois du Commerce a appelé les États-Unis à « immédiatement corriger leurs erreurs et supprimer les droits de douane supplémentaires imposés à la Chine ».

Les responsables de l’administration Biden ont déclaré que leurs mesures étaient « soigneusement ciblées » et qu’elles ne risquaient pas d’aggraver une poussée d’inflation ayant provoqué la colère des électeurs américains et mis en péril la candidature de Joe Biden à la réélection.

Certains analystes ont déclaré que l’impact des nouvelles hausses tarifaires sur la Chine pourrait être limité à court terme, a noté l’agence de presse, Reuters. Selon les analystes de Nomura, les exportations de VE, de fournitures médicales et de semi-conducteurs chinois vers les États-Unis ne représentaient que 5,9% de l’ensemble des exportations chinoises vers les États-Unis et moins de 1% des exportations totales de la Chine.

Cependant, les préoccupations géopolitiques croissantes concernant les relations entre la Chine et les Etats-Unis risquent d’entamer la confiance des marchés, alors que l’économie chinoise est confrontée aux défis d’une faiblesse prolongée de l’immobilier et d’une tiédeur de la demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *