mardi, juillet 16

La Chine veut innover son commerce extérieur

Le Conseil des Affaires d’État a dévoilé ses lignes directrices sur le développement innovant du commerce extérieur du pays.

Ces lignes spécifient des mesures couvrant neuf domaines pour promouvoir le développement du commerce, tels que la recherche de nouvelles façons d’explorer le marché international, l’optimisation de la structure intérieure du commerce extérieur et le renforcement de la compétitivité des entreprises de commerce extérieur.

La Chine va négocier activement et signer plus d’accords de libre-échange de haut niveau et d’accords commerciaux régionaux tout en s’appuyant sur de nouvelles technologies et des nouveaux canaux afin d’explorer le marché international.

Les mesures misent à améliorer la qualité du commerce dans l’est de la Chine, sur l’augmentation de la proportion du commerce dans le centre et l’ouest de la Chine, et sur l’élargissement de l’ouverture du nord-est de la Chine tout en innovant les mécanismes pour encourager la coopération entre les différentes régions.

Le Conseil d’État demande aux autorités locales de fournir un guide ciblé aux différents types d’entreprises, afin de renforcer la compétitivité des grandes entreprises de commerce extérieur ainsi que celle des petites et moyennes entreprises.

En outre, les mesures devraient améliorer la structure des exportations et des importations, cultiver des modes de commerce innovants et créer des plates-formes pour promouvoir le commerce extérieur.

La Chine est parvenu à maintenir la stabilité du commerce extérieur en 2020, malgré les effets négatifs de la pandémie de Covid-19. Entre janvier et octobre, le commerce extérieur de marchandises du pays a augmenté de 1,1% en glissement annuel, soit une accélération par rapport à la croissance de 0,7% rapportée au cours des trois premiers trimestres, selon les données douanières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *