Taïwan a accueilli le 28 juin plusieurs Marches des Fiertés, alors que la majorité des Gay Prides du monde se sont déroulés virtuellement, en raison de la pandémie de coronavirus.

Des centaines de personnes ont défilé sur la place de la Liberté à Taipei avec des drapeaux arc-en-ciel, symbole de la Gay Pride.

Beaucoup de manifestants portaient des pancartes avec les noms des grandes villes du monde où les homosexuels et transgenres auraient défilé s’ils n’avaient pas été contraint par les mesures sanitaires.

« Savoir que plus de 475 Gay Prides ont été annulées dans le monde m’a brisé le coeur », a déclaré Darien Chen, organisateur de la marche de Taïwan, à l’agence de presse belge, Belga. « C’est un honneur et une responsabilité pour Taïwan de commémorer cette occasion si importante », a-t-il ajouté.

Cette année marque le 50ème anniversaire de la première Gay Pride, à New York en 1970. Taïwan est devenu ces dernières années le premier pays asiatique a avoir légiféré en faveur du mariage gay.

Lire aussi : Le Mariage gay légalisé à Taïwan

D’ailleurs, la dirigeante Tsai Ing-wen a nommé son premier membre du gouvernement transgenre. La ministre taïwanaise Audrey Tang est la première membre d’un gouvernement au monde à se déclarer ouvertement transgenre. Pour elle, cette identité sexuelle est un atout.