L’activité dans le secteur des services en Chine a progressé à son rythme le plus lent en cinq mois, en raison de la hausse des cas de coronavirus et les mesures de confinement qui ont pesé sur les nouvelles entreprises et le sentiment des consommateurs.

L’indice PMI des services calculé par Caixin/Markit est tombé à 51,4 en janvier – un plus bas depuis le mois d’août – contre 53,1 en décembre. La barre des 50 points qui sépare la croissance de la contraction sur une base mensuelle.

Ce résultat devrait renforcer les attentes du marché, qui estime que Pékin doit déployer davantage de mesures de soutien pour stabiliser l’économie.

Le sous-indice des nouvelles entreprises s’est établit à 51,1 en janvier, contre 52,5 le mois précédent.

Certains prestataires de services ont attribué ce ralentissement à la résurgence de l’épidémie de Covid-19. D’ailleurs, l’augmentation des cas de Covid-19 à l’étranger a pesé sur la demande extérieure et les nouvelles commandes à l’exportation se sont contractées pour la première fois en quatre mois.

Le coût des intrants a augmenté à un rythme plus soutenu en janvier 2022, tandis que les prix facturés ont atteint un niveau record sur trois mois.

L’indice composite de Caixin pour le mois de janvier, qui comprend à la fois l’activité manufacturière et l’activité des services, est tombé à 50,1, contre 53 en décembre.

En 2021, le commerce des services de la Chine a augmenté de 16,1% sur un an pour atteindre près de 5.300 milliards de yuans (environ 831,42 milliards de dollars), a déclaré dimanche le ministère du Commerce.

Sur ce total, les exportations de services ont dépassé 2.540 milliards de yuans, soit une hausse de 31,4% en glissement annuel, et les importations de services ont atteint 2.750 milliards de yuans, en hausse de 4,8% sur un an.