L’activité dans le secteur des services en Chine a progressé en février 2021 à son rythme le plus faible en dix mois.

Ce constat découle des résultats d’une enquête privée publiés par Caixin/Markit montrant que les entreprises chinois ont souffert face à la faiblesse de la demande, en raison de la crise sanitaire et face à une hausse des coûts.

L’indice PMI des services calculé par Caixin/Markit a reculé à 51,5 le mois dernier, soit un plus bas depuis avril dernier, contre 52 en janvier. Il reste toutefois au-dessus du seuil de 50 qui sépare contraction et expansion de l’activité.

De plus après six mois de progression, le sous-indice de l’emploi s’est contracté en février, s’établissant à 47,9 alors que les commerces ont procédé à des licenciements, montre l’enquête. A cela s’ajoute, le déclin des nouvelles commandes à l’exportation, après avoir affiché trois mois de croissance.

Cette perte de vitesse du secteur est intervenue alors que la Chine a fait face en début d’année à un regain de l’épidémie de Covid-19, tandis que les demandes provenant de l’étranger ont continué d’être affectées par la crise sanitaire.

Plus lent que le secteur manufacturier à s’être remis du pic de la crise sanitaire, le secteur des services est affecté par les mesures de distanciation sociale en vigueur. L’indice PMI composite calculé par Caixin/Markit a reculé à 51,7 en février contre 52,2 le mois précédent.