La croissance de l’activité manufacturière en Chine s’est contractée en août pour la première fois en près d’un an et demi en raison des mesures de confinements, visant à endiguer l’épidémie de coronavirus, des blocages dans l’approvisionnement et du prix élevé des matières premières.

L’indice PMI manufacturier calculé par Caixin/Markit s’est établi le mois dernier à 49,2 contre 50,3 en juillet, franchissant ainsi la barre des 50 qui sépare la croissance de la contraction.

Ce résultat est bien en deçà des attentes des analystes interrogés par l’agence de presse britannique Reuters, qui anticipait un indice à 50,2.

A contrario, les données du Bureau d’État des statistiques publiées montrent que l’indice des directeurs d’achat (IDA) du secteur manufacturier de la Chine s’est établi à 50,1 en août, contre 50,4 en juillet. Un indice supérieur à 50 indique une expansion, tandis qu’un IDA inférieur à 50 reflète une contraction.

Or les mesures de confinement strictes et la politique du «zéro cas» mise en oeuvre en Chine ont permis d’endiguer la propagation du variant Delta dans plusieurs provinces en août, mais elles ont également pesé sur l’activité économique de certaines provinces et donc du pays.

Un sous-indice de la production a chuté à 47,7, soit le rythme d’expansion le plus lent depuis février 2020, au plus fort de la pandémie, tandis qu’un autre sous-indice des nouvelles commandes est tombé à 48,0.

La contraction de l’activité manufacturière a fait grimper mercredi les actifs chinois sur les marchés financiers, les investisseurs anticipant des mesures supplémentaires de soutien à l’économie.

De son côté, l’indice des directeurs d’achat (IDA) du secteur non manufacturier de la Chine s’est établi à 47,5 en août, contre 53,3 en juillet, a annoncé mardi le Bureau d’Etat des statistiques (BES).

Un indice supérieur à 50 indique une expansion, tandis qu’un IDA inférieur à 50 reflète une contraction. «C’est la première fois que ce chiffre passe sous le seuil d’expansion depuis mars l’année dernière», a déclaré Zhao Qinghe, statisticien du BES.

Les sous-indices des secteurs tels que les transports routier et aérien, l’hôtellerie, la restauration, la culture, les sports et les loisirs sont tombés en dessous du seuil d’expansion.

Le sous-indice des nouvelles commandes a baissé de 7,5 points de pourcentage par rapport au mois précédent pour atteindre 42,2, ce qui indique un affaiblissement de la demande du marché dans le secteur non manufacturier.

Cependant, l’industrie de la construction a enregistré de bonnes performances grâce à la reprise des activités de construction, les sous-indices des activités commerciales s’élevant à 60,5 en août, en hausse de trois points de pourcentage en glissement mensuel.