Les autorités de la province du Hubei ont assuré avoir réalisé l’élimination complète de ses déchets médicaux et des eaux usées précédemment produits durant l’épidémie de nouveau coronavirus.

De plus, elles ont obtenu un traitement total des nouveaux déchets sous 24 heures, a indiqué le département provincial de l’écologie et de l’environnement. Selon Lyu Wenyan, chef du département, la capacité quotidienne d’élimination des déchets médicaux du Hubei s’est élevée à 667,4 tonnes, contre 180 tonnes avant l’épidémie de COVID-19.

A lire aussi : 182.000 tonnes de déchets médicaux traités

La capacité de la Wuhan, capitale provinciale, a atteint 265,6 tonnes actuellement, contre 50 tonnes précédemment. « Les eaux usées médicales produites dans les hôpitaux désignés et les sites d’isolement concentré dans toute la province ont été désinfectées, et l’ensemble des 132 usines de traitement des eaux usée urbaines fonctionnent normalement », a indiqué Lyu Wenyan.

De son côté Li Ruiqin, chef adjoint du département, a déclaré que la quantité quotidienne de déchets médicaux du Hubei avait bondi à 458 tonnes, contre 136 tonnes précédemment, alors que celle de Wuhan est passée d’environ 45 tonnes à 291 tonnes.

Le département a mobilisé des installations inutilisées et transformé des fours abandonnés à travers la province pour éliminer les déchets médicaux de Wuhan, a ajouté Li Ruiqin. De plus, les relevés des sources d’eau potable ont montré que « la qualité de l’eau n’est pas affectée », selon Lyu Wenyan.